8 idées reçues sur le chauffage au sol

Le chauffage au sol est un système durable et économe, mais il véhicule encore de nombreuses idées reçues. Il est temps de les dissiper ! 

Idées recues chauffage au sol

vloerverwarming

Peu répandu, ce système de chauffage reste mal connu, ou tout au moins mal compris. Le chauffage au sol véhicule de nombreux mythes et idées reçues. Il est donc grand temps de les dissiper, car le chauffage au sol est bien souvent un système de chauffage durable et économique qui mérite une plus grande considération !

Les types de chauffage au sol

Il existe actuellement deux types de chauffage au sol : les systèmes électriques et les systèmes hydrauliques qui fonctionnent avec de l'eau chaude. Ces derniers peuvent se subdiviser en systèmes secs et humides. La différence réside dans la manière dont les canalisations d'eau sont intégrées dans le sol. Dans le cas du système humide, les tuyaux sont placés dans la chape. Pour le système sec, les tuyaux sont situés dans des plaques isolantes qui servent de conducteurs. Dans les projets de nouvelles constructions, on retrouve généralement la variante hydraulique « humide » tandis que la version sèche et les systèmes électriques sont mieux adaptés aux rénovations.

Idée reçue 1 : le chauffage au sol est beaucoup plus cher que des radiateurs

Il est vrai que l'installation de chauffage au sol coûte 30 % plus cher environ que des radiateurs, mais grâce à son rendement élevé, l'investissement est largement rentabilisé. Étant donné que la température de chauffage est plus basse qu'avec des radiateurs classiques, on économise sur les frais d'énergie, et ce même s'il est préférable de faire marcher le chauffage au sol en continu pour en profiter de manière optimale. Le système requiert en outre peu d'entretien, même si un contrôle annuel est recommandé.

Idée reçue 2 : il ne fait jamais vraiment bon avec un chauffage au sol

Le chauffage au sol ne chauffe en effet pas autant qu'un radiateur conventionnel, mais ce n'est pas non plus nécessaire. Avec le chauffage au sol, la chaleur est répartie régulièrement sur toute la surface du sol, ce qui permet d'atteindre facilement une température ambiante de 25°C. Par ailleurs, le chauffage au sol permet d'obtenir plus rapidement une température ressentie agréable, ce qui entraîne, là encore, des économies sur la facture énergétique. Vous pouvez en effet abaisser le thermostat de 2°C sans perte de chaleur.

Idée reçue 3 : le chauffage au sol est par définition un chauffage électrique

Le chauffage au sol électrique fonctionne, bien sûr, à l'électricité. Le système hydraulique utilise cependant de l'eau chaude, qui circule grâce au chauffage central. Vous pouvez en outre raccorder votre chauffage au sol à une pompe à chaleur. Et même si cela requiert de l'électricité, le chauffage fonctionnera surtout grâce à l'énergie provenant de l'environnement. Comme le chauffage au sol fonctionne à une température plus faible constante, c'est même la combinaison idéale.

Idée reçue 4 : étant donné que le chauffage au sol chauffe les pièces plus lentement, la maison ne reste pas à température

Le chauffage au sol hydraulique réagit plus lentement que des radiateurs. Mais si vous tenez compte de cette donnée, il n'y a aucune raison pour que vous souffriez du froid. Vous réglez le système de manière à ne perdre que trois degrés la nuit. Le chauffage au sol électrique fonctionne quant à lui presque aussi vite que des radiateurs.

Idée reçue 5 : le chauffage au sol ne peut être installé que sur le sol

Contrairement à ce que son nom laisse penser, le chauffage au sol peut tout aussi bien être installé sur les murs ou au plafond. Cela permet même de chauffer la pièce plus vite. Comme le chauffage au sol ne demande pas de place supplémentaire, vous pouvez d'ailleurs l'intégrer parfaitement dans un intérieur moderne.

Idée reçue 6 : le chauffage au sol fait enfler les pieds

Aux débuts du chauffage au sol, la température pouvait monter jusqu'à plus de 35°C, ce qui pouvait effectivement faire enfler les pieds. Ce n'est plus le cas avec les systèmes actuels, surtout si votre habitation est bien isolée. En associant une pompe à chaleur au chauffage au sol, vous pouvez même rafraîchir agréablement votre maison l'été.

Idée reçue 7 : le chauffage au sol est malsain

Le chauffage au sol évitant la circulation de l'air, vous n'êtes pas gêné par les particules de poussière dans l'air. Vous profitez en outre d'une meilleure humidité de l'air, d'une diminution du nombre d'acariens et d'un risque réduit de moisissures. Tout cela est bénéfique pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires et d'allergies.

Idée reçue 8 : on ne peut pas associer le chauffage au sol et du parquet

Si l'on tient compte de plusieurs facteurs, il est parfaitement possible d'associer le chauffage au sol et du parquet. Optez pour une essence de bois stable qui résiste aux variations d'humidité dans l'air et un modèle à plusieurs couches avec des lames de 15 cm de largeur maximum et vous n'aurez aucun souci à vous faire.

 

À propos de ce article

Posté le:

21 september 2018

 

Catégorie:

Chaleur

Articles apparentés