La pompe à chaleur, une alternative maligne au chauffage à mazout

Installation d’une pompe à chaleur : 5 questions fréquentes

Téléchargez notre magazine chauffage

Vous vous chauffez toujours à l’aide d’une ancienne chaudière au mazout ? Il est grand temps de changer tout ça. Parce que non, les énergies fossiles et ultrapolluantes n’ont plus leur place dans notre société, qui a entamé sa transition vers des solutions de chauffage plus respectueuses de l’environnement. Chauffer son habitation et/ou son eau sanitaire à l’aide d’une pompe à chaleur, c’est avant tout un choix d’avenir. On vous explique.

Le mazout, un combustible qui a fait son temps

Il y a bien longtemps, le mazout était le combustible par excellence de nos systèmes de chauffage. Mais cette solution n’est pas tenable. En effet, les ressources en combustibles fossiles de la Terre sont limitées. Et c’est sans compter la pollution atmosphérique liée à la production de dioxyde de carbone ou CO2 causée par la combustion du mazout. Ce gaz est responsable du tristement célèbre effet de serre et contribue ainsi au réchauffement climatique. Lors de sa combustion, le mazout libère également d’autres substances nocives comme des composés azotés et sulfurés (à l’origine des pluies acides), de la suie et des particules fines.

Véritable poison pour l’environnement, le mazout présente d’autres inconvénients :

  • Ce système de chauffage nécessite l’installation d’une cuve de grande capacité. Vous aurez le choix entre un modèle aérien ou enterré. Les modèles enterrés présentent des risques de fuites.

  • Vous devez remplir votre cuve à intervalle régulier.

  • Vous êtes dans l’obligation de faire contrôler votre système de chauffage chaque année.

  • Le mazout nous rend dépendants des pays producteurs de pétrole.

On comprend mieux pourquoi le chauffage au mazout a moins la cote ces dernières années. En Wallonie pourtant, 50 % des ménages possèdent toujours à une chaudière au mazout. Mais le changement est en marche. Le gouvernement prévoit la mise en place d’une interdiction totale d’installer de nouvelles chaudières à mazout. Cette disposition prendra effet en 2035 en Région wallonne, tandis que la Région de Bruxelles-Capitale devrait devancer la législation de dix ans et mettre en place cette interdiction dès 2025. En Flandre, une mesure similaire devrait voir le jour en 2035, bien que ce projet ne soit actuellement plus à l’agenda en raison de l’opposition des fournisseurs énergétiques.

Les pompes à chaleur, l’atout des nouvelles constructions

Les pompes à chaleur ne sont plus le système de chauffage de demain, mais bien la solution d’aujourd’hui. Elles sont d’ailleurs toujours plus présentes dans les nouveaux projets de construction. La pompe à chaleur air-eau à basse température est d’ailleurs l’allié idéal des maisons passives ou durables.

Mais bonne nouvelle : vous pourrez également remplacer votre ancien système de chauffage par une pompe à chaleur lors de travaux de rénovation. Il suffit de raccorder votre pompe à chaleur air-eau haute température à vos conduites et à vos radiateurs existants. Et cette installation ne nécessite même pas de démolir vos murs ou votre revêtement de sol.

Vous pourrez même installer une pompe à chaleur dans une habitation existante sans passer par la case « rénovation ». Le chauffe-eau thermodynamique est une autre solution simple d’installation et d’utilisation pour produire l’eau chaude sanitaire de votre douche ou de votre bain.

Au sujet de cet article

Publié le :

16 Février 2020

 

Categorie:

Chauffer

Airco

Articles apparentés