Comment savoir si la qualité de l'air intérieur est bonne ?

La qualité de l'air est toute aussi importante à l'intérieur qu'à l'extérieur. Or l'air chez nous n'est peut-être pas aussi bon qu'on l'imagine. Comment y remédier ?

 

luchtkwaliteit

Nous ne pouvons pas vivre sans air pur. La qualité de l'air extérieur fait donc l'objet d'une attention particulière depuis quelque temps. Et c'est bien normal. Mais la qualité de l'air à l'intérieur de nos maisons est tout aussi importante ! Or l'air que nous respirons chez nous n'est peut-être pas aussi bon qu'on l'imagine. Comment le savoir ? Et que peut-on faire pour y remédier ?

Vous aussi, vous passez beaucoup de temps à l'intérieur ?

C'est notre cas à tous. Surtout en comparaison avec il y a quelques décennies, lorsque l'on travaillait à l'extérieur dans les champs et que les enfants jouaient encore la plupart du temps dans la rue. Ou par rapport à certains pays bénéficiant d'un climat plus chaud où les gens vivent plus au grand air. Nous passons même en moyenne jusqu'à 80 % de notre temps à l'intérieur : au bureau, au supermarché pour faire nos courses, à la salle de sport, à la maison, etc.

Qu'en est-il du climat intérieur ?

Le climat intérieur détermine la façon dont on se sent chez soi. Et la qualité de l'air y contribue pour une large part. Dans toutes les pièces où il n'y a pas de ventilation naturelle, l'air risque d'être pollué. Et la pollution de l'air est souvent 10 fois plus importante à l'intérieur qu'à l'extérieur. Cependant, pour mesurer avec soin et exactitude la qualité de l'air à l'intérieur, il convient de faire appel à des spécialistes. Mais vous pouvez effectuer une estimation raisonnable à l'aide de quelques éléments.

Qu'est-ce qui influence la qualité de l'air intérieur ?

La qualité de l'air intérieur est influencée par plusieurs facteurs. Et notamment par l'aération, l'humidité et la température. Mais également par les différentes activités que vous réalisez chaque jour, comme la cuisine, le bain ou la douche, la lessive et, oui, même le simple fait de respirer. Ou par les matériaux avec lesquels votre habitation est construite, la façon dont vous chauffez votre intérieur ou encore le nombre d'animaux domestiques et de plantes que vous possédez, les produits d'entretien que vous utilisez, etc. De même, la présence de fumeurs constitue un autre facteur important. La fumée de tabac est en effet très nocive, car elle comprend pas moins de 4 000 particules fines et gazeuses.

Un air intérieur de mauvaise qualité est mauvais pour la santé

Une mauvaise qualité de l'air intérieur peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Les symptômes sont souvent vagues au début et nuisent au bien-être quotidien : vous ne vous sentez pas bien dans votre peau, vous êtes plus stressé, vous avez des difficultés à vous concentrer, vous manquez d'énergie...

Mais une mauvaise qualité de l'air peut également donner lieu à des problèmes plus prononcés :

  • maux de tête
  • vertiges
  • nausées
  • état grippal prolongé
  • suffocation
  • irritation du nez, de la gorge et des yeux
  • palpitations
  • difficultés respiratoires
  • aggravation de l'asthme

Cela peut même mener à des symptômes et des maladies chroniques. La pollution de l'air intérieur provoque davantage de gêne chez certains groupes comme les petits enfants, les personnes âgées, les personnes ayant les voies respiratoires fragiles et les patients souffrant de maladies cardiaques chroniques.

Un air trop humide est également néfaste et entraîne de la condensation, des odeurs désagréables et des moisissures. Le besoin de ventilation n'est pas toujours perceptible ou visible. Même si l'on ne constate aucune humidité ou moisissure, il peut y avoir plus de substances nocives, de CO2 et de bactéries qu'on ne le soupçonne.

La ventilation est cruciale

Il est par conséquent très important de bien ventiler en permanence votre habitation. Dans les maisons plus anciennes, il y a souvent une « ventilation naturelle » due aux interstices. Dans les nouvelles habitations, l'isolation est tellement bonne que l'air pollué ne peut pratiquement pas s'échapper. Le fait d'ouvrir chaque jour les fenêtres 10 minutes matin et soir est déjà un très bon début. Mais cela ne fait que déplacer l'air, ce qui n'améliore qu'en partie l'humidité ou la qualité de l'air. Cela ne constitue donc pas une mesure efficace contre les moisissures dans les petits recoins.

Ventilation permanente

La ventilation doit de préférence être permanente. Sans ventilation régulière, l'air intérieur pollué ne peut pas sortir, surtout en cas de forte pollution extérieure. Un système de ventilation n'est donc pas un luxe inutile.

Daikin propose diverses solutions de pompe à chaleur qui, en plus de chauffer et de refroidir les pièces de manière efficace, humidifient, déshumidifient et assainissent l'air.

 

À propos de ce article

Posté le:

22 mei 2018

 

Catégorie:

Ventilation

Articles apparentés