FVXM-A_Installation-picture_001.jpg

Quelle puissance choisir pour mon climatiseur domestique ?

Les systèmes de climatisation disponibles sur le marché sont plus nombreux que jamais, ce qui s’avère être une bonne nouvelle pour répondre à vos besoins exacts, mais aussi une sérieuse épine dans le pied pour choisir le bon modèle. Parmi les nombreux critères de choix : la puissance électrique du climatiseur. Nous vous expliquons ici pourquoi le choix de la bonne puissance est crucial, mais aussi comment la calculer vous-même. Suivez le guide !

L’importance de la bonne puissance pour son climatiseur

Le choix d’un climatiseur d’une classe énergétique élevée est crucial pour qui veut limiter ses dépenses, mais encore faut-il choisir un climatiseur d’une puissance adaptée à son habitation. Pourquoi ? La réponse est simple : si vous optez pour un climatiseur d’une puissance trop faible, vous devrez le pousser dans ses derniers retranchements pour atteindre la température souhaitée dans votre maison ou appartement. Or, un fonctionnement en surrégime fait grimper en flèche la consommation d’énergie et le montant des factures d’électricité, sans oublier que votre climatiseur s’usera bien plus vite et verra donc sa durée de vie sérieusement écourtée.

À l’inverse, le choix d’un climatiseur trop puissant vous contraindra à le faire fonctionner en sous-régime, au risque qu’il fasse bien trop froid dans votre habitation. Le système risque donc de s’encrasser, d’enchaîner les cycles marche/arrêt et de nuire à votre confort de vie. Qui plus est, vous aurez déboursé une somme d’argent non négligeable pour un système que vous n’utilisez, en fin de compte, pas à ses pleines capacités. Choisir un climatiseur de la bonne puissance, c’est donc vous assurer plusieurs avantages : économies d’énergie, longévité de votre appareil et confort de vie optimal !

Quels sont les facteurs qui influencent la puissance nécessaire ?

La puissance à choisir pour votre climatiseur dépend d’une multitude de facteurs, à commencer par le plus important : la surface totale à climatiser. Pour la calculer, rien de plus simple : multipliez la largeur de chaque pièce par sa longueur, et additionnez les différents résultats obtenus. Il vous suffit alors de connaître le nombre approximatif de watts nécessaires par mètre carré et vous obtenez alors la puissance totale nécessaire pour votre climatiseur (voir plus bas). Attention toutefois : ce calcul reste très approximatif, car la puissance idéale d’un climatiseur dépend aussi de bien d’autres facteurs. Citons entre autres :

  • La qualité de l’isolation thermique :
    Mieux une habitation est isolée, mieux elle retient la chaleur à l’extérieur et moins la puissance du climatiseur doit être élevée.

  • Le nombre d’ouvertures de façade :
    Les ouvertures et surfaces vitrées représentent de sérieux points faibles dans l’enveloppe isolante d’une maison ou d’un appartement. Plus elles sont nombreuses, plus la chaleur s’y engouffre et plus le climatiseur doit être puissant pour maintenir une température agréable.

  • Le comportement de l’utilisateur final :

    Vous aimez une température bien fraîche dans votre logement, de jour comme de nuit ? Optez alors pour un climatiseur légèrement plus puissant, qui saura vous apporter le confort thermique que vous recherchez.

  • L’éventuelle surchauffe des pièces :
    Votre habitation a tendance à surchauffer plus qu’à la normale durant l’été ? Ici aussi, le choix d’un climatiseur plus puissant s’impose.

  • L’orientation de la bâtisse :
    Des surfaces vitrées principalement orientées vers le sud auront tendance à faire surchauffer l’habitation, imposant donc le choix d’un climatiseur à la puissance accrue.

Calculer la puissance idéale d’un climatiseur

Comme expliqué plus haut, il est relativement aisé de calculer la puissance approximative requise pour son système de climatisation. Il suffit de calculer la surface totale à climatiser et de la multiplier par le nombre moyen de watts nécessaires au mètre carré pour garantir une bonne climatisation. Voici les valeurs généralement admises par les professionnels du secteur :

  • Construction neuve : 80 W/m2 à climatiser.

  • Construction rénovée : 100 W/m2 à climatiser.

  • Construction ancienne non rénovée : 125 W/m2 à climatiser.

Compte tenu de l’ensemble des facteurs qui entrent en ligne de compte pour obtenir une puissance chiffrée exacte, nous vous conseillons toutefois de confier ce calcul à un professionnel. Vous saurez ainsi avec exactitude quelle est la puissance requise pour votre climatiseur et aurez la garantie de choisir le modèle adéquat, ce qui est loin d’être du luxe lorsque l’on connaît l’investissement que demande un tel système.

Vous souhaitez installer un système de climatisation et en calculer la puissance idéale ? N’hésitez pas à nous contacter et nous trouverons ensemble la solution la plus adaptée à votre situation.

 

le magazine airco

Recevez le magazine airco et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le système d'airco le plus adéquat en fonction de votre situation. Ce magazine vous offre de nombreuses idées inspirantes et quelques conseils indispensables pour bien choisir.

FAQ

Combien coûte un climatiseur ?

De nombreux facteurs influent sur le prix total d’installation d’un système de climatisation. Découvrez-les dans notre article de blog intitulé « Quel est le prix exact d’un climatiseur ? ». Vous y trouverez également quelques prix à titre indicatif par modèle de climatiseur. Pour obtenir un devis détaillé et sur mesure, mieux vaut cependant vous adresser à un installateur agréé. Vous incluez l’installation d’une climatisation dans vos projets de rénovation ? Ne renoncez pas à la prime à laquelle vous avez droit !

Comment fonctionne un climatiseur ?

Le fonctionnement du climatiseur repose sur la technique de la compression comparable au système du réfrigérateur ou du congélateur. L’unité intérieure extrait la chaleur d’une pièce et la dissipe à travers l’unité extérieure. C’est le compresseur et son fluide frigorigène qui sont au cœur de ce principe. La chaleur transforme rapidement le liquide frigorigène en gaz. Ce gaz est acheminé ensuite au condenseur pour y redevenir liquide. La chaleur dégagée est libérée via l’unité extérieure dans l’air extérieur. Ce processus est répété tant que le climatiseur est allumé. Retrouvez dans notre blog de plus amples informations concernant le fonctionnement du climatiseur.

Un climatiseur utilise, certes, l’énergie de la nature, mais fonctionne tout de même à l’électricité. Vous pouvez connecter votre climatiseur à des panneaux solaires afin de produire une partie de cette électricité vous-même.

Le climatiseur peut-il également chauffer ma maison ?

La fonction de refroidissement du climatiseur n’est en réalité que la partie émergée de l’iceberg. De fait, les climatiseurs actuels se révèlent être également de superbes solutions de chauffage. Ces climatiseurs, qui portent d’ailleurs le nom de pompes à chaleur air-air, transportent la chaleur d’une pièce à l’autre, et ce, par le biais d’un réfrigérant également appelé liquide frigorigène. De cette manière, vous pouvez refroidir durant l’été plusieurs pièces dans votre habitation étant donné que la chaleur de l’intérieur est dissipée vers l’extérieur. Il vous est également possible d’inverser ce processus en hiver. Ainsi, la pompe à chaleur peut être utilisée pour extraire la chaleur de l’air extérieur et l’insuffler dans votre habitation, et le liquide frigorigène circulera dès lors dans le sens inverse.

Au sujet de cet article

Publié le :

29 juillet 2021

Articles apparentés