Les normes européennes des pompes à chaleur

Les normes européennes des pompes à chaleur

Sur base des nouvelles directives européennes pour l’énergie des produits consommant l’énergie (Energy related Products - ErP), des normes sévères voient le jour en Europe. Elles concernent la puissance énergétique des produits qui consomment l’énergie. Ainsi, depuis le 1er janvier 2013, les pompes à chaleur ne répondant pas aux critères de rendement minimums se voient interdites à la distribution dans l’UE.

Seules les pompes à chaleur les plus économes en énergie

La nouvelle norme européenne pour les pompes à chaleur, alias la directive ERP/LOT 10, est en vigueur depuis janvier 2013. Cette norme européenne s’appliquant sans distinction nationale, elle est la même pour tous les pays de l’UE.

En d’autres termes, depuis début 2013, toutes les pompes à chaleur doivent appartenir à la classe énergétique A. Et ce n’est pas tout : à partir de 2014, elles devront être de classe A+. Les pompes à chaleur inefficaces, c’est-à-dire qui ne répondent pas à ces exigences minimales, ne recevront pas de marquage CE, qui prouve que le produit satisfait à la réglementation européenne. En revanche, les pompes à chaleur particulièrement efficaces et durables peuvent recevoir l’Écolabel européen.

L’avantage de la nouvelle norme européenne pour les pompes à chaleur, c’est qu’elle contribue à l’augmentation de la rentabilité des pompes à chaleur. Pour le consommateur, cela signifie une consommation d’électricité plus faible. En outre, les modèles de pompes à chaleur qui répondent à ces normes peuvent mieux être évalués à l’aune de leur rentabilité. En d’autres termes, plus de clarté sur la consommation d’électricité et les émissions sonores.

Que se passe-t-il pour les pompes à chaleur existantes ?

Les installations de pompe à chaleur existantes peuvent faire appel à la protection de continuité. Celle-ci définit que, lorsqu’une unité individuelle doit être remplacée en raison d’un défaut technique, les nouveaux produits installés doivent répondre à la nouvelle norme européenne pour les pompes à chaleur. Les pompes à chaleur qui ne nécessitent pas d’être remplacées ne sont donc pas soumises à la directive ERP.

De nouvelles classes d’efficacité énergétique

Pour mieux répondre aux exigences de la directive ERP, de nouvelles classes d’efficacité énergétique voient le jour. À côté du certificat d’efficacité énergétique de classe A, on voit arriver les classes A+, A++ en A+++. En outre, les consommateurs reçoivent des informations pertinentes supplémentaires pour réaliser leur achat, par exemple les émissions sonores de la pompe à chaleur.