FWXV-ATV3_ip1.jpg

Projet de construction : bien choisir ses émetteurs de chaleur

Vous avez décidé de faire construire votre futur chez-vous et de vous ranger du côté de la nature (mais aussi de votre portefeuille) en optant pour le chauffage par pompe à chaleur ? Super, mais quel émetteur de chaleur connecter à l’autre bout de votre pompe ? Oubliez les radiateurs traditionnels : nous vous dressons la liste des émetteurs de chaleur répondant à toutes vos attentes et aux exigences techniques de votre future pompe à chaleur.

Des émetteurs de chaleur moins gourmands en énergie

Avant toute chose, vous devez savoir qu’il existe deux types de pompes à chaleur. Les pompes à chaleur à basse température et à haute température. Comme leur nom l’indique, les pompes à basse température injectent dans votre circuit de chauffage de l’eau affichant une température de sortie faible, oscillant entre 35 et 45 °C. Cette solution vous garantit un rendement optimal et des performances inégalées pour une faible consommation énergétique. Ces dispositifs nécessitent l’installation d’émetteurs de chaleur fonctionnant à basse température et vous assurent d’excellents résultats dans des logements bien isolés. Ils sont donc tout indiqués pour les constructions neuves.

Les pompes à chaleur haute température, elles, affichent une température de sortie dépassant 60°C. Ces modèles seront plus indiqués dans le cas de rénovations, étant donné qu’ils sont compatibles avec des émetteurs de chaleur traditionnels. Notez toutefois que ces dispositifs affichent des prix jusqu’à deux fois plus élevés et consomment plus d’énergie que leurs équivalents à basse température.

Nous vous aidons à choisir

Tenté par l’installation d’une pompe à chaleur basse température ? Faites un petit tour d’horizon des émetteurs de chaleur à installer dans votre futur chez-vous. Pour vous faciliter la tâche, nous avons compilé leurs spécificités ainsi que leurs atouts et leurs petits bémols. À vous de choisir !

1. Le chauffage par le sol

Avantages : Ultra compatible avec les pompes à chaleur basse température, il assure un confort thermique optimal et surtout, uniforme ! Installé sous le revêtement de sol, il est tout simplement invisible et libère de l’espace dans vos pièces à vivre.

Inconvénients : Un plancher chauffant se caractérise par sa très grande inertie. Si cette spécificité lui permet de vous assurer une température uniforme et constante, elle réduit également sa vitesse de réaction aux demandes de variation de température. Comprenez : il mettra plus de temps à refroidir ou à chauffer. Il nécessite également d’opter pour un revêtement de sol offrant une faible résistance thermique, comme le carrelage ou certains parquets.

Spécificités techniques : Pompes à chaleur air-eau, sol-eau, eau-eau… le chauffage par le sol est compatible avec une variété de modèles de pompe à chaleur. Un plus si vous avez déjà repéré le système qui vous convient.

2. Les ventilo-convecteurs

Avantages : Loin des ventilo-convecteurs volumineux et bruyants qui chauffaient nos bureaux dans les années 1990, les ventilo-convecteurs d’aujourd’hui se font discrets et adoptent un design innovant pour se glisser dans toutes les habitations. Contrairement au plancher chauffant, un ventilo-convecteur réagit très rapidement à toutes vos demandes de chauffage. Face aux périodes de canicule qui se font toujours plus fréquentes durant nos étés, vous serez ravis d’apprendre que les ventilo-convecteurs sont également compatibles avec les pompes à chaleur réversibles pour se transformer en système de climatisation dès l’arrivée des beaux jours.

Inconvénients : Vous devrez régulièrement vous assurer de la propreté de votre système afin de lutter contre l’accumulation de poussières et de bactéries responsables de mauvaises odeurs et nuisibles à la qualité de votre air ambiant.

Spécificités : Ces solutions pratiques sont compatibles avec des pompes à chaleur air-eau.

3. Les radiateurs à basse température

Avantages : Comme leur nom l’indique, les radiateurs à basse température fonctionnent avec une eau dont la température est inférieure à 50°C, contre 70 à 90°C pour les radiateurs traditionnels. Une caractéristique qui leur permet de consommer 30% d’énergie en moins au regard de leurs équivalents classiques pour un confort thermique inchangé.

Inconvénients : Pour vous assurer un confort optimal à basse température, ces modèles doivent compter sur une plus grande surface de contact avec l’air. Ils sont donc plus volumineux, ce qui n’est pas toujours pratique dans les petits espaces. Ces systèmes sont également plus chers que leurs équivalents traditionnels, même s’ils vous aideront à alléger votre facture énergétique à terme.

Spécificités : Les radiateurs à basse température sont compatibles avec un grand nombre de pompes à chaleur, qu’elles soient air-eau, sol-eau ou eau-eau.


Nous espérons que toutes ces infos vous aideront à sélectionner les émetteurs de chaleur correspondant à vos besoins et à vos attentes, mais aussi à votre budget. Entre deux modèles, votre cœur balance ? Pas de souci, nous sommes également à votre écoute par téléphone pour répondre à toutes vos questions. À très bientôt !

le magazine chauffage

Recevez le magazine chauffage et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le système de chauffage le plus adéquat en fonction de votre situation. Ce magazine vous offre de nombreuses idées inspirantes et quelques conseils indispensables pour bien choisir.

Au sujet de cet article

Publié le :

1 octobre 2020

Articles apparentés