La pompe à chaleur : un bon choix en cas de rénovation

Les pompes à chaleur représentent l’avenir : économes en énergie et respectueuses de l’environnement, elles conviennent à tout projet !

sporten met airco

L’environnement est plus que jamais d’actualité. Celles et ceux qui veulent rénover le savent. Toutes les rénovations doivent en effet satisfaire à des critères énergétiques bien précis, les normes PEB. Mais comme aucune rénovation ne se ressemble, les règles varient selon la situation. Nous vous expliquons volontiers les diverses options et quel type de pompe à chaleur convient le mieux à votre projet.

Normes PEB : vers des logements neutres en énergie

Depuis le 1er janvier 2006, toutes les demandes de construction ou de rénovation doivent satisfaire à des normes strictes de performance énergétique et de climat intérieur, appelées les normes PEB. Ces normes ne cessent de se durcir. Ainsi, d’ici 2021, toutes les habitations neuves devront être quasi neutres en énergie. Les rénovations doivent, elles aussi, répondre à des critères précis. En fonction de la nature des travaux, on distingue les rénovations dites ordinaires des rénovations énergétiques importantes.

Rénovation énergétique importante

Une rénovation énergétique importante suppose le remplacement complet des installations techniques et l’isolation d’au moins 75 % des murs extérieurs. Les critères PEB correspondants sont les suivants :

  • un niveau E inférieur ou égal à 90 ;
  • une isolation thermique qui répond aux valeurs Umax ou Rmin ;
  • des dispositifs de ventilation minimum, à l’instar des nouvelles constructions ;
  • depuis le 1er mars 2017, il y a également lieu de prévoir une part minimale d’énergies renouvelables, à savoir 10 kWh/m²/an, un chiffre qui s’élèvera même à 19 kWh/m²/an à partir de 2019.

Une pompe à chaleur ne vous aide pas seulement à baisser votre niveau E, mais aussi à respecter la part d’énergie renouvelable. Les meilleures pompes pour ce type de rénovations sont les pompes à chaleur géothermiques – idéalement en combinaison avec un nouveau système de chauffage, tel qu’un chauffage par le sol – et les pompes à chaleur eau-eau. Celles-ci puisent la chaleur dans le sol ou dans l’eau souterraine, qui constituent des sources de chaleur stables. Mais attention : l’installation de ces pompes nécessite une bonne isolation et des travaux de forage. Étant donné qu’elles supposent une rénovation approfondie et ont un coût d’installation élevé, mieux vaut choisir un autre type de pompe à chaleur pour une rénovation ordinaire.

Rénovation ordinaire

On parle de rénovation ordinaire si l’isolation n’atteint pas le seuil des 75 % ou que vous ne changez pas le producteur d’énergie. Dans ce cas, les critères PEB sont un peu moins stricts. Outre le fait que les nouveaux éléments de construction doivent satisfaire aux critères d’isolation, il y a lieu de prévoir des dispositifs minimums de ventilation et de respecter les exigences minimales applicables aux toits, murs et sols que vous rétro-isolez et aux installations que vous remplacez ou rénovez.


Les pompes qui conviennent le mieux aux rénovations ordinaires sont les pompes à chaleur air-air ou les pompes à chaleur air-eau. Ces pompes extraient de la chaleur contenue dans l’air, ce qui vous évite les travaux de forage. Une pompe à chaleur air-air peut aussi servir de climatisation, alors que la pompe à chaleur air-eau est surtout combinée avec un système de chauffage au sol. L’installation est moins invasive, et donc plus économique, que celle d’autres types de pompe à chaleur. Bref, quel que soit votre projet, il existe une pompe à chaleur qui peut vous aider à faire des économies d’énergie. Vous optez pour une pompe à chaleur hybride qui combine la technologie de la pompe à chaleur avec une chaudière gaz à condensation ? Dans ce cas, vous ne devrez pas nécessairement remplacer les radiateurs existants. De plus, une pompe à chaleur se combine aussi avec des panneaux solaires.

La pompe à chaleur, idéale pour l’éco-rénovation

D’ici 2050, chaque logement devra être aussi économe en énergie qu’une habitation neuve aujourd’hui. C’est pourquoi le gouvernement flamand incite à BENOveren (Beter renoveren, littéralement « mieux rénover »), c’est-à-dire à rénover en allant plus loin que les obligations légales actuelles. Cette « éco-rénovation » vous garantit non seulement des économies d’énergie, un confort accru, un climat intérieur plus sain et moins d’entretien, mais permet aussi d’avoir accès à une série de primes. Vérifiez les sites web des instances concernées pour des informations à jour :

  • prime du gestionnaire de réseau pour les pompes électriques et les pompes à chaleur au gaz, à condition que les travaux soient exécutés par un entrepreneur certifié ;
  • bonus de rénovation totale si vous investissez dans au moins 3 mesures d’économie d’énergie ;
  • prime de voisinage si au moins 10 habitations participent à une même mesure d’économie d’énergie ;
  • un subside de votre propre commune ou province.

Vous envisagez une éco-rénovation ? Et vous avez envie de profiter pleinement de votre pompe à chaleur ? Dans ce cas, il est crucial d’opter pour une isolation optimale et pour une pompe à chaleur avec un coefficient de performance de 3 ou plus. N’hésitez pas à consulter votre spécialiste pour de plus amples conseils.

 

À propos de ce article

Posté le:

09/07/2018

 

 

Catégorie:

Chaleur

Articles apparentés