Primes énergie 2019 : ce qu’il faut savoir si vous construisez ou rénovez

Vous avez des projets de construction ou de rénovation pour 2019 ? Découvrez ici les primes énergie sur lesquelles vous pourrez compter.

Primes énergie 2019 

energiepremies 2019

2019 sera l’année de tous les changements, celle durant laquelle vos projets de construction deviendront enfin réalité ? Vous avez acheté l’habitation de vos rêves et comptez entamer sous peu des travaux de rénovation ? Sans doute vous demandez-vous alors quelles sont les primes énergie dont vous pourrez bénéficier. Étant donné que les montants versés et conditions d’octroi varient d’année en année, nous avons rassemblé pour vous toutes les informations utiles en la matière. Suivez le guide !

1. Réalisation d’un audit énergétique

La réalisation d’un audit énergétique est l’étape incontournable si vous souhaitez entreprendre des travaux d’amélioration énergétique dans une habitation existante. Un tel audit vous aidera à déceler les points faibles et les points forts de votre logement, à savoir par où débuter les travaux de rénovation et surtout, à découvrir le réel gain financier à la clé. Montant de la prime octroyée ? 220 € en Région wallonne et 400 € à Bruxelles (attention, la prime est ici plafonnée à 50 % des coûts éligibles de la facture). Tous les détails techniques sont consultables dans la guide Prime A1 publié par Bruxelles Environnement.

2. Prime à l’isolation

Bien isoler nos habitations est aujourd’hui crucial pour réduire nos dépenses énergétiques et respecter l’environnement dans lequel nous vivons. Comme en 2018, des primes à l’isolation sont donc disponibles cette année pour les propriétaires qui décident d’isoler les murs, la toiture ou le sol de leur logement. Le montant de la prime à l’isolation varie selon la technique d’isolation choisie et la région dans laquelle vous résidez. Pour des informations détaillées, n’hésitez pas à consulter les sites de la Région wallonne et de Bruxelles Environnement. Soulignons enfin que la Région de Bruxelles-Capitale propose également une prime pour l’installation de vitrages superisolants pouvant atteindre 20 €/m² de surface vitrée.

3. Primes pour les pompes à chaleur

À Bruxelles comme en Wallonie, les personnes optant pour l’installation d’une pompe à chaleur (PAC) auront droit en 2019 à une prime énergie. Le montant exact de cette prime dépend du type de pompe installée (pour le chauffage et/ou la production d’eau chaude sanitaire), de la région dans laquelle réside le demandeur et, si vous habitez à Bruxelles, de vos revenus annuels imposables. Dans le sud du pays, la prime octroyée pour les pompes à chaleur destinées à la production d’eau chaude sanitaire est de 750 €. Pour les PAC de chauffage, ce montant grimpe à 1 500 €. Dans la capitale, les montants varient de 1 400 à 1 600 € pour les PAC d’eau chaude sanitaire et de 4 250 à 4 750 € pour les PAC de chauffage.

4. Primes pour les chauffe-eau solaires

Chauffer son eau sanitaire à l’aide de la chaleur du soleil est une solution de plus en plus populaire. Respectueux de l’environnement, un chauffe-eau solaire permet aussi de réduire drastiquement le montant de sa facture d’énergie. Pour faire face au coût d’une telle installation, les gouvernements régionaux offrent une prime allant de 1 500 à 3 500 €. En Wallonie, un montant unique de 1 500 € est octroyé, mais la prime ne peut excéder 70 % de la facture. À Bruxelles, une prime de 2 500, 3 000 ou 3 500 € est versée selon votre catégorie de demandeur (c’est-à-dire le niveau de vos revenus annuels imposables) ainsi qu’un bonus de 200 € si la surface des panneaux solaires thermiques installés sur la toiture dépasse 4 m².

5. Prime à la rénovation

Vous avez acheté une habitation existante et les résultats de l’audit énergétique vous encouragent à réaliser des travaux de rénovation ? Sachez que vous pourrez compter sur une prime pour remédier aux éventuels problèmes de vétusté, de salubrité, de sécurité, de confort ou d’espace auxquels vous seriez confronté. Les travaux concernés à Bruxelles comme en Wallonie sont les suivants :

  • Toiture : remplacement de la couverture, appropriation de la charpente, remplacement des accessoires (dispositif de collecte/évacuation des eaux).
  • Murs et sols : traitement contre l’humidité et la mérule, renforcement pour en assurer la stabilité.
  • Sécurité : appropriation de l’installation électrique.
  • Menuiseries extérieures : remplacement des menuiseries munies d’un simple vitrage ou ne répondent pas aux critères d’étanchéité (Wallonie)/placement de châssis en bois (Bruxelles).

Afin de connaître les conditions d’octroi de ces primes à la rénovation et les montants proposés, n’hésitez pas à consulter le portail bruxellois du logement ou le portail Wallonie.be.

6. Une multitude d’autres primes énergie

Les primes énergie sont nombreuses et ne se limitent pas aux principales primes exposées ci-dessus. D’autres incitants sont par exemple disponibles pour la pose d’un système de ventilation mécanique performant, l’installation d’une chaudière au gaz naturel ou d’une chaudière biomasse. Prenez donc tous les renseignements nécessaires avant d’entamer des travaux ou d’investir dans des installations techniques performantes.

Au sujet de cet article

Publié le :

15 janvier 2019

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés