Liste de contrôle pour l’entretien du chauffe-eau

Liste de contrôle pour l'entretien du chauffe-eau

Un chauffe-eau n’est pas l’autre. On trouve ainsi des installations de chauffage central qui se composent d’une chaudière combinée avec un chauffe-eau intégré, mais aussi des modèles avec boiler individuel. Et vous avez encore le choix entre un chauffe-eau solaire, électrique ou au gaz. Mais qu’ont tous ces appareils en commun ? La nécessité de les entretenir régulièrement et correctement. Découvrez les éléments à prendre en considération.

Toujours de l’eau chaude, grâce à votre chauffe-eau

Un chauffe-eau est l’appareil qui gère le chauffage de votre eau. Aujourd’hui, vous pouvez jeter votre dévolu sur un modèle électrique, solaire ou au gaz. Chaque boiler présente ses propres avantages et inconvénients, mais tous demandent un entretien régulier.

La formation de calcaire diminue le rendement de votre chauffe-eau. Avec 1 mm de calcaire, votre appareil consommera 10% d’énergie en plus, voire 25% pour 5 mm. Une bonne raison pour entretenir votre boiler à intervalles réguliers. En outre, la formation de calcaire favorise une pression de l’eau trop élevée. La fréquence de l’entretien dépend fortement de la région dans laquelle vous résidez et la qualité de l’eau.

Pour des appareils de chauffage individuels comme des boilers ou chauffe-bains qui ne sont pas reliés à un système de chauffage central, l’entretien n’est pas obligatoire. Mieux vaut toutefois respecter les consignes du fabricant pour garantir un fonctionnement sûr et efficace.

L’entretien du chauffe-eau de 3 façons

Le tartre est à l’origine de nombreux problèmes. Outre les pertes de rendement, il provoque aussi un durcissement et une fuite des joints. De plus, différents composants peuvent s’endommager à cause de l’accumulation de calcaire. À terme, vous pouvez même constater des dégâts sur des appareils électroménagers comme le lave-vaisselle et la machine à laver.

Lors du contrôle du chauffe-eau, il faut vérifier les éléments suivants :

  • L’état de la résistance
  • L’accumulation de calcaire
  • Les canalisations d’eau
  • Les composants électriques

Nous vous expliquons également les trois manières de détartrer un chauffe-eau.

Adoucisseur d’eau

La meilleure façon d’éviter l’apparition de calcaire dans le chauffe-eau et les canalisations consiste à utiliser un adoucisseur d’eau. Cet appareil, placé au niveau de l’arrivée d’eau, filtre l’eau avec desrésines échangeuses d'ion. Les particules de résine absorbent le calcaire, ce qui adoucit considérablement l’eau et empêche la formation de calcaire dans les tuyaux, le chauffe-eau ou tout autre appareil. Veillez toutefois à désinfecter l’adoucisseur d’eau au moins une fois par an, afin d’éviter les bactéries.

Phosphorylation

Le détartrage du chauffe-eau peut aussi s’effectuer par l’ajout de phosphate, qui détache le calcaire et favorise la formation d’une couche protectrice à l’intérieur des canalisations. Trois possibilités s’offrent à vous :

  • Cristaux de phosphate
  • Poudre de phosphate
  • Phosphate liquide

La dernière méthode est la plus adaptée aux boilers, étant donné que le phosphate liquide offre non seulement une protection contre le calcaire, mais aussi contre la rouille, et ceci, lors de températures s’élevant jusqu’à 80 degrés.

Détartrage à l’acide

Enfin, vous pouvez aussi détartrer le chauffe-eau à l’acide. Cette méthode est plus complexe et demande des connaissances poussées en la matière. Lors du nettoyage, un circuit d’eau fermé se crée, à travers lequel l’acide est pompé. Pour ce faire, il faut brancher une pompe spéciale sur l’arrivée d’eau froide et chaude, permettant l’aspiration de l’acide dans tout le circuit pour dissoudre le calcaire.

Quelle que soit la méthode choisie, il faut faire appel à un professionnel. L’entretien d’un chauffe-eau comporte certains risques, et un mauvais entretien peut provoquer des fuites et des dégâts.