5 conseils en or pour améliorer la qualité de l’air intérieur

5 conseils en or pour améliorer la qualité de l’air intérieur

Votre maison est l’endroit où vous vous sentez en sécurité. Pourtant, on néglige trop souvent un élément capital pour notre santé : la qualité de l’air intérieur. La présence d’air vicié dans une habitation influence en effet votre humeur et votre santé. Et dans une maison super isolée, cet air ne peut s’échapper. Une question demeure : comment améliorer la qualité de l’air ?

Le taux d’humidité, un critère déterminant

Cuisiner, transpirer, prendre un bain chaud ou une douche rafraichissante : voilà autant d’actions qui influencent le taux d’humidité dans une maison. Vous pouvez le mesurer avec un hygromètre. Un taux trop élevé est un terrain propice pour les bactéries et champignons, a un impact sur votre respiration et peut provoquer des maux de tête.

Mieux vaut prévenir que guérir

Les substances chimiques présentes dans les produits de beauté, dans la peinture ou dans les désodorisants parfumés ont tendance à rester dans l’air. Le monoxyde de carbone et les allergènes comme le pollen flottent dans votre maison. Ils proviennent des appareils mal entretenus, du trafic, des plantes et des arbres. Bien entendu, la fumée du tabac figure en première position sur la liste. Soyez-en conscient et adaptez vos habitudes.

Mesures temporaires

Rien de tel que d’ouvrir une fenêtre pour une aération rapide. Avec deux fenêtres ouvertes, vous créez un flux d’air à travers votre maison. Mais ne vous y méprenez pas : vous ne faites que de déplacer l’air, mais améliorez à peine le taux d’humidité ou la qualité de l’air intérieur. Pire encore, le risque d’apparition de moisissure dans les coins reste élevé. L’aération quotidienne de votre chambre et salle de bain ne doit donc pas durer trop longtemps.

Des solutions durables et vertes

Dans une maison, les plantes sont toujours belles et certaines purifient l’air, certes, mais il ne faut pas surestimer leur effet. Optez pour des technologies vertes : une nouvelle chaudière est plus économique et performante, et elle réduit les émissions dans votre habitation.

Contrôlez régulièrement la qualité de l’air intérieur

La mesure de la qualité de l’air est un travail de spécialiste. De votre côté, pensez avant tout à bien entretenir vos appareils. Nettoyez et remplacez les filtres dans la hotte, dépoussiérez les ventilateurs et faites vérifier à temps votre installation de chauffage par un professionnel. Un investissement dans un bon appareil se révèle intéressant uniquement si celui-ci fonctionne correctement.

Privilégiez les solutions structurelles

Pour profiter d’un air sain tout en maintenant un taux d’humidité optimal, installez un purificateur d’air. De cette façon, vous évitez les effets nocifs d’un air vicié, ainsi que les mauvaises odeurs, les bactéries et le pollen. Avec une technologie sophistiquée et des filtres combinés, un purificateur d’air maintient un climat intérieur sain.