header_inverter_710x460.jpg

7 idées reçues sur le chauffage au sol

Le chauffage au sol est un système durable et économe, mais il véhicule encore de nombreuses idées reçues. Il est temps de les dissiper ! 

Peu répandu, ce système de chauffage reste mal connu, ou tout au moins mal compris. Le chauffage au sol véhicule de nombreux mythes et idées reçues. Il est donc grand temps de les dissiper, car le chauffage au sol est bien souvent un système de chauffage durable et économique qui mérite une plus grande considération !

Les types de chauffage au sol

Il existe actuellement deux types de chauffages au sol : les systèmes humides et les systèmes secs. Ces deux types de chauffages au sol fonctionnent grâce à l’eau chaude et sont tous deux considérés comme des systèmes hydrauliques. La différence entre ces systèmes réside dans la manière dont les canalisations d’eau sont intégrées dans le sol. Dans le cas du système humide, les tuyaux sont intégrés dans la chape. Pour le système sec, les tuyaux sont placés dans des panneaux isolants recouverts de plaques conductrices de la chaleur. 

Dans les projets de nouvelles constructions, on retrouve généralement la variante hydraulique « humide » tandis que la version sèche est mieux adaptée aux rénovations.

Idée reçue no 1 : le chauffage au sol coûte plus cher que les radiateurs

Plus la température de l’eau est basse, meilleur est le rendement de votre pompe à chaleur. Les radiateurs capables de fonctionner à basse température (maximum 45 °C) coûtent plus cher que les radiateurs traditionnels en raison de leur plus grand volume. Cependant, aucune différence de prix n’est à déplorer entre le chauffage au sol et les radiateurs. La plupart du temps, les frais d’installation du chauffage au sol sont même inférieurs en cas de nouvelles constructions. De plus, votre chauffage au sol vous aide à réduire votre facture énergétique. Contrairement aux radiateurs classiques, le chauffage au sol nécessite une eau chauffée seulement entre 25 °C et 35 °C. Résultat : vous économisez encore plus d’énergie, et ce, même si vous envisagez de laisser tourner en continu votre chauffage au sol pour éviter de perdre l’inertie. 

Idée reçue no 2 : il ne fait jamais vraiment bon avec un chauffage au sol

Le chauffage au sol vous permet, à l’inverse des radiateurs classiques, de diminuer d’un à deux degrés la température du thermostat. Avec le chauffage au sol, la chaleur est répartie régulièrement sur toute la surface du sol, ce qui permet d’atteindre facilement la température ambiante souhaitée. Par ailleurs, le chauffage au sol permet d’obtenir plus rapidement une température ressentie agréable et constante.

Idée reçue no 3 : le chauffage au sol chauffe moins vite et ne parvient pas à maintenir votre foyer à bonne température 

Le chauffage au sol réagit, certes, beaucoup plus lentement que les radiateurs classiques, mais cela ne constitue pas pour autant un problème quelconque. De fait, le chauffage au sol est spécialement conçu pour instaurer et maintenir une température ambiante dans votre foyer. Toutefois, il est vrai que le thermostat d’une installation de chauffage au sol est programmé de sorte que la température diminue d’un degré la nuit, par exemple, entre 22 h et 4 h. 

Idée reçue no 4 : le chauffage au sol ne peut être installé que sur le sol

Contrairement à ce que son nom laisse prétendre, le chauffage au sol peut tout aussi bien être installé sur les murs ou au plafond. Cela permet même de chauffer la pièce plus rapidement. Comme le chauffage au sol est discret, vous pouvez parfaitement l’intégrer dans votre foyer, et ce, peu importe votre décoration intérieure. 

Idée reçue no 5 : le chauffage au sol fait enfler les pieds

Lorsque les chauffages au sol faisaient leur entrée sur le marché et que les logements n’étaient pas encore suffisamment bien isolés, la température du sol pouvait atteindre jusqu’à 35 °C. Cette température est bien sûr trop élevée pour nos malheureux pieds, mais la donne a bel et bien changé de nos jours. Les logements disposent d’une bien meilleure isolation et la température du sol n’avoisine plus que 29 °C dans les espaces de vie et maximum 32 °C dans la salle de bain. L’association du chauffage au sol avec une pompe à chaleur réversible contribue même à apporter une agréable sensation de fraîcheur en été. 

Idée reçue no 6 : le chauffage au sol est mauvais pour la santé 

Le chauffage au sol n’engendre aucune circulation d’air et vous évite ainsi d’être gêné par les particules de poussières présentes dans l’air. Vous profitez en outre d’une meilleure humidité de l’air, d’une diminution du nombre d’acariens et d’un risque réduit de moisissures. Tout cela est bénéfique pour les personnes souffrant de problèmes respiratoires et d’allergies.

Idée reçue no 7 : on ne peut pas associer le chauffage au sol avec le parquet

Si l’on tient compte de plusieurs facteurs, il est parfaitement possible d’associer chauffage au sol ET parquet. Optez pour une essence de bois stable qui résiste aux variations d’humidité dans l’air et un modèle à plusieurs couches avec des lames de maximum 15 cm de largeur et vous n’aurez aucun souci à vous faire.

 

Daikin outil de sélection

Utilisez l'outil de sélection et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le systèmele plus adéquat en fonction de votre situation.

À propos de ce article

Posté le:

15 décembre 2021

Articles apparentés