Les résultats de CurieuzeNeuzen sont publiés : quelle est la qualité de l'air en Flandre ?

L'étude CurieuzeNeuzen rassemble 20 000 volontaires qui, en mai dernier, ont mesuré la qualité de l'air en Flandre. Découvrez les résultats.

CurieuzeNeuzen : quelle est en fait la qualité de l'air en Flandre ?

Qualité de l'air en Flandre

L'étude CurieuzeNeuzen rassemble 20 000 volontaires qui, en mai dernier, ont mesuré la qualité de l'air en Flandre. L'étude est aujourd'hui achevée et les résultats ont été publiés. Mais quelles en sont les conclusions ? Quelle est en fait la qualité de l'air en Flandre ? Quelques mots d'explication.

L'étude

CurieuzeNeuzen est une initiative du quotidien De Standaard, de l'université d'Anvers et de l'Agence flamande pour l'environnement. En mai, des citoyens (familles, associations, écoles…) ont été invités à mesurer la qualité de l'air dans leur rue. Pour ce faire, ils ont placé sur une fenêtre une installation de mesure simple et standardisée composée de deux tubes permettant de mesurer la concentration de dioxyde d'azote (NO2) dans l'air. Le NO2 est en effet un indicateur important de la pollution de l'air causée par le trafic.

De fortes concentrations de NO2 ont de nombreuses conséquences néfastes pour la santé, comme une irritation des voies respiratoires, de l'asthme ou des bronchites chroniques. Elles accroissent également le risque de crise cardiaque. Sans oublier enfin des conséquences négatives pour l'environnement, comme la formation de smog et l'acidification des océans.

Une carte de la qualité de l'air en Flandre

Les résultats de l'étude CurieuzeNeuzen sont disponibles sur une carte détaillée de la Flandre. On y voit 20 000 points colorés indiquant la qualité de l'air à chaque point de mesure. Il est donc facile de rechercher la qualité de l'air dans une rue donnée.

Cependant, ce point ne dit pas tout : personne ne passe en effet tout son temps dans sa rue. Par ailleurs, nous restons souvent à l'intérieur et la circulation est aussi souvent moins dense dans la rue aux moments où nous sommes chez nous (le soir et le week-end). Tout cela a une incidence sur notre exposition à la pollution de l'air. Il est important également de vérifier la qualité de l'air dans les lieux où l'on se rend souvent (lieu de travail, école, club sportif…) et lors des trajets que l'on parcourt habituellement pour se déplacer tout au long de la journée.

De grandes différences d'une rue à l'autre

La conclusion la plus notable de l'étude CurieuzeNeuzen est que la qualité de l'air diffère fortement d'une rue à l'autre. Il suffit de tourner au coin de la rue pour obtenir des résultats de mesure tout à fait différents. Cela s'explique par le fait que la qualité dépend du bâti dans la rue, du nombre de voitures qui passent et de la fluidité du trafic.

D'une manière générale, la pollution de l'air est meilleure qu'on ne pouvait s'y attendre, avec une concentration moyenne de NO2 de 22,8 µg/m3. Mais le résultat n'est pas bon pour autant : 2,3 % des points de mesure se situent au-dessus de la norme européenne actuelle. Si l'on prend la « valeur seuil » de 20 µg/m3 définie par l'OMS, ce ne sont pas moins de 60 % des points de mesure qui sont hors norme.

Les villes souffrent de l'effet canyon

Si l'on regarde la carte, on constate qu'Anvers est très colorée en rouge, avec 17 % des points de mesure anversois au-dessus de la norme européenne. Cela s'explique en grande partie par l'effet canyon que l'on constate dans d'autres villes comme Alost et Bruges : dans les rues étroites où le trafic est important, l'air pollué reste bloqué par les bâtiments.

Mauvaise qualité de l'air aussi dans les petits villages

Vous vous trompez si vous croyez que l'air est pur dans les petites communes rurales de moins de 50 000 habitants. Dans 84 % des communes, on trouve en effet des points rouges, situés principalement dans les zones d'habitation et près des carrefours où l'impact du trafic de proximité (arrêt/démarrage) n'est pas négligeable. Cela souligne l'influence du volume du trafic, mais aussi de la fluidité du trafic.

Améliorer la qualité de l'air dans votre habitation

Voulez-vous réduire au minimum l'air pollué que vous respirez ? Veillez alors à avoir un air intérieur pur dans votre habitation. Vous pouvez par exemple investir dans un système de purification de l'air efficace. Vous souhaitez plus d’informations ? N'hésitez pas à nous contacter.

Au sujet de cet article

Publié le:

23 octobre 2018

 

Catégorie:

Ventilation

Gelijkaardige artikels