Passer au contenu principal

Normes énergétiques : qu’est-ce qui change en 2022 ?

Une nouvelle année est toujours synonyme de changements. À partir de 2022, les constructions et rénovations seront soumises à des normes énergétiques plus strictes en Flandre. Un aperçu.

Baisse du niveau S pour les nouvelles constructions

Le niveau S permet de mesurer l’efficacité énergétique de l’enveloppe d’un bâtiment (toit, murs extérieurs et sols). Un niveau S faible signifie que l’habitation est bien isolée et que les pertes thermiques restent limitées. 

Au départ, la baisse de ce niveau S obligatoire était prévue pour 2021, mais le Gouvernement flamand a décidé de reporter l’échéance. Aujourd’hui, nous y sommes : le niveau S obligatoire pour les nouvelles constructions (maisons et appartements) passera donc de S31 à S28.

Il y a toutefois une exception à cette règle. En 2022, un niveau S de S29, S30 ou S31 suffit si le niveau E (exprimant la consommation d’énergie ou performance énergétique) n’est pas supérieur à E25. Ce plafond passera à E20 au 1er janvier 2023.

Réduction du précompte immobilier

Toujours sur le plan des nouvelles constructions, nous notons aussi un durcissement des normes pour bénéficier d’une réduction du précompte immobilier. À partir de 2022, tout logement affichant un niveau E de E20 donnera droit à une réduction de 50 % sur cinq ans. Si vous êtes en mesure de justifier d’un niveau E10, vous profiterez d’une dispense de précompte immobilier pendant cinq ans. En 2021, ces limites étaient encore de E30 et E20, respectivement.

À partir de 2023, la réduction octroyée pour un faible niveau E ne vaudra plus que pour les reconstructions totales ou partielles.

Plus d’informations sur energiesparen.be (en flamand)

Interdiction des chaudières au mazout neuves

À partir de 2022, il est interdit d’installer une chaudière au mazout dans les constructions neuves ou faisant l’objet d’une rénovation énergétique substantielle (« ingrijpende energetische renovatie » en flamand), et ce même en l’absence d’un raccordement au gaz naturel. Cette interdiction concerne les structures tant résidentielles que non résidentielles.

Par ailleurs, il n’est plus autorisé de remplacer une ancienne chaudière au mazout par un nouvel exemplaire dans les constructions existantes si le raccordement au gaz naturel est possible dans la rue. Les petites réparations restent admises.

Plus d’informations sur l’interdiction des chaudières au mazout neuves sur energiesparen.be (en flamand)

Interdiction du gaz naturel dans les grands projets

Enfin, le Gouvernement flamand a interdit les raccordements au gaz naturel pour tout nouveau projet de construction de grande envergure (lotissements, immeubles à appartements et logements collectifs). En 2021, cette interdiction valait déjà pour les projets à partir de 25 unités de logement. En 2022, ce seuil est réduit à 15 unités.

Notre conseil : optez pour une pompe à chaleur

Le mazout et le gaz naturel ne sont plus une option pour le chauffage de votre maison ? Dans ce cas, il est temps de réfléchir aux alternatives. C’est ici que l’énergie durable entre en jeu. La pompe à chaleur constitue une excellente solution, surtout pour une habitation bien isolée et affichant des niveaux E et S favorables. Une telle pompe vous permettra de chauffer (et refroidir) votre logement sans combustibles fossiles, avec d’importantes économies d’énergie à la clé.

En savoir plus sur les pompes à chaleur de Daikin ? N’hésitez pas à nous contacter.

 

le magazine airco

Recevez le magazine chauffage et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le système de chauffage le plus adéquat en fonction de votre situation. Ce magazine vous offre de nombreuses idées inspirantes et quelques conseils indispensables pour bien choisir.

Au sujet de cet article

Publié le :

11 février 2022

Articles apparentés

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?

Besoin d'aide?