Passer au contenu principal

Découvrez le nouveau tarif de l’électricité en Flandre à partir de 2023

En Flandre, le nombre de kilowattheures d’énergie consommés est pour l’instant l’unique facteur déterminant pour le calcul du montant de la facture d’électricité. Cependant, du changement au niveau du tarif capacitaire est annoncé à partir du 1er janvier 2023. Nous vous expliquons ici comment le nouveau tarif de l’électricité sera calculé et vous prodiguons nos meilleurs conseils pour garder le contrôle de vos factures.

De quoi se compose la facture d’électricité à l’heure actuelle ?

La facture d’électricité des citoyens flamands se compose de quatre éléments : 

  • la consommation énergétique : le prix au kilowattheure fixé par votre fournisseur ; 

  • les tarifs du réseau de distribution ou redevances de réseau : redevances que les consommateurs payent au gestionnaire de réseau Fluvius pour le raccordement au réseau électrique, mais aussi pour la gestion et la maintenance du réseau électrique, ainsi que pour le transport de l’électricité jusqu’à leur domicile ; 

  • Cotisations : toutes les taxes dues aux obligations du service public 

  • la TVA

Pour les ménages et PME, les tarifs du réseau de distribution sont aujourd’hui entièrement calculés sur la base de la consommation d’électricité exprimée en kilowattheures (kWh). Plus un particulier consomme de l’énergie électrique provenant du réseau, plus le volet « tarifs du réseau de distribution » de sa facture sera élevé.

Quels sont les changements en vue ?

À partir de 2023, les frais du réseau de distribution ne seront plus calculés uniquement sur la base de votre consommation hebdomadaire d’énergie, mais en partie aussi sur la composante capacitaire. Pour calculer cette composante capacitaire, Fluvius s’intéressera avant tout au pic de capacité des consommateurs. Il s’agit de la capacité électrique, exprimée en kilowatts (kW), que les consommateurs réclament au réseau lors des périodes de pic de la demande. En d’autres termes : si vous faites fonctionner simultanément plusieurs appareils énergivores à une heure où la demande en électricité est généralement forte, vous verrez le montant de vos factures grimper en flèche.

Attention : 2023 ne marquera pas l’entrée en vigueur de nouveaux tarifs pour l’électricité. Le tarif capacitaire, contrairement à ce que son nom laisse penser, fait référence à une nouvelle méthode de calcul.

Comment le tarif capacitaire sera-t-il calculé ?

Le tarif capacitaire de chaque consommateur sera calculé sur la base de la moyenne de ses douze pics d’utilisation mensuels mesurés au cours de l’année. Un pic d’utilisation est le quart d’heure du mois durant lequel la consommation d’électricité mesurée par le compteur numérique est la plus forte. Vous consommez en général 2 kW d’électricité durant le mois, mais atteignez un pic de consommation de 7 kW ? C’est ce pic qui sera pris en considération pour le calcul de votre facture, en plus des onze autres pics mensuels. Chaque pic compte donc pour 1/12e de votre tarif capacitaire annuel.

Sachez également qu’une contribution minimale, correspondant à un pic de consommation de 2,5 kW d’électricité, sera facturée pour chaque pic. Vous consommez moins de 2,5 kW d’énergie même lors de vos pics mensuels ? C’est alors la contribution minimale qui vous sera facturée.

Autre point important : le tarif capacitaire sera uniquement appliqué à partir du 1er janvier 2023 pour les ménages et PME équipés d’un compteur numérique. En effet, seuls les compteurs numériques sont capables de mesurer les pics de consommation. Si vous possédez un vieux compteur, vous payerez alors le montant minimal qui correspond à un pic de capacité de 2,5 kW. À cela s’ajoute une contribution supplémentaire calculée sur la base de votre consommation d’électricité totale.

Pourquoi un nouveau tarif d’électricité ?

L’introduction du tarif capacitaire a pour objectif d’inciter les consommateurs à mieux étaler leur consommation d’énergie dans le temps. Ce changement des habitudes de consommation est nécessaire, car les pics de consommations toujours plus fréquents risqueraient de provoquer des surcharges à répétition du réseau électrique.

Avec le tarif capacitaire, le régulateur flamand des marchés du gaz et de l’électricité (VREG) espère donc échapper aux lourds investissements à effectuer pour mettre en place un réseau capable d’absorber ces pics de consommation.

Comment échapper à la hausse de sa facture d’énergie dès 2023 ?

À compter du 1er janvier 2023, l’objectif est d’éviter tout pic de consommation d’énergie pour éviter de payer des factures astronomiques. Évitez d’allumer simultanément plusieurs appareils gourmands en énergie, et continuez de limiter votre consommation totale d’électricité.

Voici quelques conseils utiles :

  • Utilisez la fonction minuterie de vos appareils électroménagers afin de faire tourner automatiquement votre machine à laver ou votre lave-vaisselle quand vous n’êtes pas là.
  • Optez pour le régime de tarifs de jour et de nuit et faites tourner votre machine à laver/lave-vaisselle la nuit.
  • Investissez dans des appareils moins énergivores tels qu’un chauffe-eau thermodynamique au lieu d’un chauffe-eau électrique.
  • Vous avez des panneaux photovoltaïques ? Consommez immédiatement l’électricité gratuite que vous produisez. Vous éviterez qu’elle entre en ligne de compte dans les relevés de votre compteur numérique.

Publié le :

6 février 2023