Ce que nous apprennent les sportifs de haut niveau sur la climatisation

climatisation les sportifs

La climatisation et les sportifs de haut niveau… De prime abord, il s’agit d’une association plutôt étonnante, et pourtant ! Maintenant que la saison cycliste et la Coupe du Monde battent leur plein, nous nous penchons sur l’une des méthodes d’entraînement les plus connues : le stage en altitude. Vous le croirez ou non, mais il y a de nombreux parallèles à faire avec le climat intérieur de votre habitation. Grâce à cet article, nous souhaitons faire tomber une bonne fois pour toutes certaines idées fausses au sujet de la climatisation.

Le stage en altitude pour les athlètes de haut niveau

Tout le monde n’est pas convaincu de son efficacité, mais chaque année, de nombreux cyclistes se préparent aux grandes compétitions par un stage en altitude. Pourquoi ? À haute altitude, il y a moins d’oxygène dans l’air. Pour s’adapter à cet environnement, votre corps augmente donc la production naturelle d’EPO, une hormone pouvant être utilisée comme produit de dopage. Celle-ci stimule à son tour la production de globules rouges. Une fois de retour à une altitude normale — dans notre cas, au niveau de la mer —, les sportifs livrent de meilleures performances pendant environ un mois. C’est une sorte de dopage naturel. Et aussi une excellente manière de profiter de l’air pur de la montagne !

Mal des montagnes et autres désavantages

Mais alors, pourquoi est-ce que tout le monde ne prend pas le chemin des montagnes ? Parce qu’il existe de nombreux risques liés à l’altitude si votre corps n’y est pas habitué. Le manque d’oxygène peut en effet provoquer le mal des montagnes, avec des symptômes tels que l’hyperventilation, des palpitations cardiaques, des étourdissements, des insomnies et la somnolence. Il s’agit donc d’un problème à prendre très au sérieux. Même si vous ne souffrez pas du mal des montagnes en lui-même, la raréfaction de l’oxygène met à mal votre endurance et votre capacité de concentration.

Autre désavantage : le faible taux d’humidité de l’air dans les montagnes. Là encore, toutes sortes de symptômes y sont associés : irritation des voies respiratoires, dessèchement des muqueuses, toux sèche et gorge irritée, sécheresse de la peau, des yeux et des lèvres, maux de tête et fatigue. Un taux d’humidité de l’air trop faible réduit par ailleurs l’absorption d’oxygène, ce qui peut donner lieu à un cercle vicieux.

L’importance des bons facteurs environnementaux

Si vous vous trouvez au niveau de la mer, vous courez aussi un risque que votre habitation ou votre environnement de travail soit pauvre en oxygène en raison d’une mauvaise ventilation ou d’un taux d’humidité de l’air non adapté. Il s’agit surtout d’un problème que l’on rencontre en hiver. Un humidificateur d’air peut aider, mais si l’air est trop humide, les conséquences sont tout aussi néfastes : les symptômes les plus fréquents sont des réactions allergiques, une sensation d’oppression, des maux de tête, une toux, des rhumes et des irritations de la peau. Idéalement, le taux d’humidité de l’air doit être compris entre 40 et 60 %. Pour cela, il suffit d’aérer suffisamment. Autre facteur qui influence votre bien-être : la température intérieure. Elle doit se situer entre 18 °C et 25 °C, en fonction des dimensions de la pièce. Avec un système de climatisationcontemporain, vous créerez un climat intérieur idéal, qui assurera un équilibre parfait entre la température, le taux d’humidité de l’air et l’apport en air frais.

Régler correctement sa climatisation

Cela signifie-t-il pour autant que vous allez pédaler plus vite dans le mois à venir grâce à votre climatisation ? Non, mais vous constaterez une amélioration de votre bien-être au quotidien, et ce, sans devoir vous rendre dans les montagnes pour profiter du bon air. Une climatisation de qualité élimine en effet les bactéries et les substances nocives de l’air. On pense souvent qu’on peut tomber malade à cause de la climatisation, mais c’est un préjugé qui est faux, à condition que votre climatisation soit bien entretenue. Faites aussi attention à utiliser correctement votre climatisation : elle ne doit pas être trop froide, trop chaude ou trop puissante. Lorsque la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur est trop importante, notre corps est soumis à des variations de température trop grandes. C’est néfaste pour notre santé et notre concentration. Pour vous assurer que votre climatisation fonctionne parfaitement, vous pouvez dès l'echat d'une clim, prolonger gratuitement votre garantie standard de 6 mois.

À propos de ce article

Posté le:

02/04/2018

 

Catégorie:

Ventilation

Climatisation

Articles apparentés