Une pompe à chaleur, comment ça marche ?

Installation d’une pompe à chaleur : 5 questions fréquentes

Téléchargez notre magazine chauffage

La pompe à chaleur est une solution durable et respectueuse de l’environnement capable de chauffer et de rafraîchir votre habitation, voire de produire de l’eau chaude utile en cuisine ou dans la salle de bain. Elle fonctionne selon un principe similaire et pourtant opposé à celui de votre réfrigérateur. Cet article vous révèle les secrets du circuit d’une pompe à chaleur.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur en quelques mots

Cet outil malin puise la chaleur présente dans la nature. En fonction de votre type de pompe, elle captera la chaleur présente dans l’air, le sol ou une nappe phréatique. Son compresseur fait ensuite grimper la température naturellement disponible pour alimenter le chauffage de votre habitation ou produire de l’eau chaude sanitaire.

Tout le principe de la pompe à chaleur repose sur le liquide contenu dans ses conduites. Cette substance atteint son point d’ébullition à basse température et s’évapore donc très rapidement. Une propriété qui lui permet de capter la chaleur et de la transporter afin de la diffuser ailleurs.

Les trois phases de la pompe à chaleur

La pompe à chaleur respecte un mode de fonctionnement cyclique composé de trois phases. Nous baserons notre exemple sur une pompe à chaleur air-eau, mais les autres modèles de pompe à chaleur suivent le même principe.

1re phase : captage de la chaleur dans l’environnement

Une unité extérieure placée à proximité de votre habitation conduit l’air extérieur à travers un appareil composé de plaques nervurées et de tuyaux appelé échangeur de chaleur. Cet échangeur renferme un liquide incapable de geler dont la température est systématiquement inférieure à l’air ambiant. Cette différence de température permet au liquide de capter la chaleur présente dans l’air même au plus froid de l’hiver, lorsque les températures sont inférieures au point de congélation (pensez au principe du congélateur). L’énergie/la chaleur accumulée passe ensuite à la deuxième étape.

2e phase : hausse de la température grâce à la compression

Une fois chauffé, le liquide va gagner en température avant de s’évaporer et de se transformer en gaz dès lors qu’il dépasse son point d’ébullition. Cette vapeur n’affiche toutefois pas encore une température suffisante pour alimenter votre système de chauffage ou produire de l’eau chaude sanitaire. Pour faire grimper encore la température, on va comprimer ce gaz à l’aide d’un compresseur. Il s’agit d’ailleurs du seul composant de votre pompe à chaleur qui fonctionne à l’électricité.

Après son passage dans le compresseur, la vapeur atteint une température suffisante pour chauffer votre logement. Le gaz transmet alors sa chaleur à votre système de chauffage.

3e phase : diffusion de la chaleur dans votre habitation

La chaleur ainsi obtenue permettra de chauffer votre logement et/ou de produire de l’eau chaude sanitaire. Différentes solutions s’offrent à vous pour diffuser cette chaleur dans votre habitation, telles que des radiateurs, un chauffage par le sol ou encore un chauffage mural.

En diffusant sa chaleur, le gaz perd en température, il se condense et retrouve sa forme liquide. Néanmoins, il est toujours soumis à une pression élevée et reste trop chaud pour à nouveau capter la chaleur présente dans l’air. C’est pourquoi l’on prend d’abord soin de rétablir la pression de départ à l’aide d’un détendeur. Résultat : le liquide refroidit et peut à nouveau accumuler de la chaleur. Il retourne à sa première phase, prêt à démarrer un nouveau cycle.

 

Au sujet de cet article

Publié le :

16 Février 2020

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés