VAM-FAFB_lifestyle_Lifestyle - Application pictures.tif

Surchauffe au sein de l’habitation : comment l’éviter ?

Si le retour des beaux jours et des températures estivales est synonyme de bonheur pour bon nombre de personnes, la hausse du mercure peut également s’accompagner de quelques désagréments non négligeables. Nous avons tous en mémoire la canicule de l’été 2019, durant laquelle des records historiques de températures ont été battus à l’extérieur, mais aussi et sans doute à l’intérieur de nos logements. Les habitations des Belges n’auront jamais autant été en proie à la surchauffe, un phénomène dont les causes sont pourtant bien connues et pour lequel des solutions existent.

Les principales causes de surchauffe de l’habitation

« Tout problème a une solution », dit le célèbre proverbe français, ce à quoi nous répondons : « Oui, mais pour la trouver, encore faut-il comprendre l’origine du problème ! » La surchauffe de l’habitat peut en effet résulter de plusieurs facteurs, parfois isolés, parfois combinés. Identifiez-les correctement, et les soucis de surchauffe appartiendront pour de bon au passé.

1. La chaleur humaine

Nous avons tendance à l’oublier, mais le corps humain évacue naturellement de la chaleur, qu’il soit au repos ou en plein effort physique. Un homme de taille moyenne produit ainsi quelque 100 watts de chaleur par heure. Un chiffre négligeable si l’occupation du logement est faible, mais qui peut rapidement contribuer à la hausse de la température ambiante en cas de densité d’occupation plus importante.

2. Les appareils électriques

Télévision, décodeur, chaîne Hi-Fi, taque de cuisson, four, ordinateur, etc. Nos logements sont aujourd’hui équipés de multiples appareils électriques qui ne font que contribuer à la surchauffe de l’habitat. Même les équipements destinés à produire du froid, émettent dans la foulée de la chaleur. Combinés, réfrigérateur et surgélateur émettraient une quantité de chaleur équivalente à celle de cinq personnes. Paradoxal, n’est-ce pas !?

3. Le rayonnement solaire

La chaleur rayonnante du soleil est une cause majeure de surchauffe de l’habitation. Les rayons solaires impactent en effet l’enveloppe extérieure du logement dans son intégralité, la toiture et les vitrages étant les zones les plus déterminantes pour la surchauffe.

Pourquoi une telle surchauffe ? Car l’énergie solaire transmise aux vitrages chauffe l’air intérieur et crée un véritable effet de serre dans l’habitation. Un phénomène qui s’accentue d’une part avec la taille de vitrages et d’autre part avec leur orientation. Les fenêtres orientées vers l’est, le sud et l’ouest sont les principales responsables de la surchauffe.

Quant à la toiture, elle emmagasine progressivement la chaleur au cours de la journée et la restitue en partie à l’intérieur du logement. Les pièces situées directement sous celle-ci sont par ailleurs davantage touchées par la surchauffe.

Plusieurs solutions au problème de la surchauffe

1. Une isolation de qualité

Les personnes qui font installer une pompe à chaleur le savent bien : isoler son logement est crucial pour limiter au maximum les déperditions thermiques et garantir un rendement optimal de la pompe. Mais saviez-vous qu’une isolation de qualité évite aussi à la chaleur extérieure de pénétrer dans l’habitat ? Plus la toiture et les murs de votre maison ou appartement sont isolés, plus grande en sera l’inertie thermique et plus les apports de chaleur réels dus au soleil seront faibles. Bref, un bâtiment bien isolé est un bâtiment moins prédisposé à la surchauffe !

2. Des vitrages au bon facteur solaire

Le facteur solaire g, autrefois désigné par le sigle FS, indique la part de rayonnement solaire que laisse passer un vitrage. Pour une même surface, plus le facteur solaire g est élevé, plus le vitrage contribuera au phénomène de surchauffe de l’habitation.

Le facteur g est entre autres influencé par le nombre de couches de verre qui composent le vitrage et la présence d’un film de revêtement (coating). Pour éviter la surchauffe, l’idéal est donc d’opter pour triple vitrage ou du double vitrage haut rendement recouvert d’un film d’oxyde de fer.

3. Un système de climatisation moderne

Lorsque l’isolation de la toiture et des murs, et/ou la pose de vitrages à facteur solaire réduit ne suffisent pas à exclure avec certitude le phénomène de surchauffe, la meilleure solution consiste à se tourner vers un système de climatisation. Un climatiseur permet en effet d’assurer un confort thermique optimal en cas de fortes chaleurs, mais aussi lorsque l’on reçoit des invités, cuisine et que la température ambiante monte doucement, mais sûrement.

De nos jours, il existe sur le marché des systèmes de climatisation dits « à refroidissement actif ». Ces systèmes reposent en réalité sur la technologie de la pompe à chaleur air-air et permettent aussi bien de chauffer l’habitation que de la rafraîchir en cas de surchauffe. Ils sont donc plus versatiles qu’un système d’air conditionné traditionnel et offrent un contrôle optimal de la température intérieure pour plus de confort de vie.


Intéressé(e) par un climatiseur Daikin ? N’hésitez pas nous contacter afin de connaître les possibilités en cas de surchauffe de votre maison ou appartement

Le magazine airco

Recevez le magazine Airco et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le système de climtisation le plus adéquat en fonction de votre situation. Ce magazine vous offre de nombreuses idées inspirantes et quelques conseils indispensables pour bien choisir.

Au sujet de cet article

Publié le :

17 août 2020

Articles apparentés