Clim et problèmes respiratoires: quelques points d’attention

Clim et problèmes respiratoires: quelques points d’attention

Mais comment nos grands-parents ont-ils pu se passer de la climatisation ? Cette question se pose à chaque canicule, dans les embouteillages, dans votre chambre lors d’une torride nuit d’été ou dans un hôtel sous les tropiques… Aujourd’hui, la clim est indispensable. Cependant, il semble qu’elle provoque parfois aussi des désagréments. La clim vous rend-elle malade ? Aggrave-t-elle les allergies ? Voici quelques éléments de réponse.

Comment fonctionne la clim ?

L’air conditionné se compose d’une unité intérieure et d’une unité extérieure. L’unité intérieure extrait l’air chaud et le fait passer dans un « vaporisateur » qui contient un liquide de refroidissement. Ce liquide retire la chaleur et l’humidité de l’air entrant de sorte qu’un air frais et sec soit réintroduit dans la pièce. Le liquide réchauffé est dirigé vers l’unité extérieure où la chaleur est évacuée dans l’air extérieur au travers d’un condenseur. 

Indispensable : un entretien régulier

Le conditionnement d’air assure donc une circulation constante de l’air. L’appareil souffle de l’air au travers de filtres qui le purifie des poussières, du pollen et des substances chimiques. Excellente nouvelle pour les personnes allergiques. Si les filtres sont trop vieux ou trop sales, la qualité de l’air en circulation diminue et des bactéries risquent d’être introduites dans votre pièce. Par conséquent, il est vital d’entretenir l’installation une fois par an.

Baisse de l’humidité de l’air grâce à la climatisation

Le conditionnement d’air ne se contente donc pas de refroidir l’air, mais en retire aussi l’humidité. L’air sec crée ainsi une sensation de plus grande fraîcheur. Comme votre nez et votre gorge s’assèchent, votre corps produits plus de mucus. Vous avez ainsi l’impression d’avoir un rhum, mais, en réalité, votre corps ne fait qu’adapter votre propre équilibre hydrique, et il n’y a pas le moindre problème.

Trop grands écarts de température

Il est donc non seulement important d’entretenir et de recharger votre installation de climatisation, mais aussi de veiller à vos réglages de base et à la différence de température. Un air trop sec n’est pas sain pour une chambre, car il irrite les muqueuses du nez et de la gorge, assèche les yeux et provoque des maux de tête.

Veillez aussi à ne pas avoir un trop grand écart entre les températures extérieure et intérieure. Idéalement, cet écart doit être de 6 degrés maximum. Si vous dépassez cette limite, vous risquez de passer d’une pièce chaude à une pièce froide en étant couvert de sueur, et d’être plus exposé à un refroidissement.

Améliorer votre consommation

Un conditionnement d’air mobile et la climatisation des voitures fonctionnent selon le même principe, quoique les unités intérieure et extérieure soient plus compactes. Il convient aussi d’entretenir ces appareils en temps utile et de bien les orienter. Nous vous conseillons vivement de souscrire un contrat d’entretien pour les conditionnements d’air résidentiel. Pour ce qui est de la climatisation dans votre voiture, mieux vaut la soumettre à un contrôle et à un nettoyage annuels par votre garagiste.