Huisventilatie: efficiëntie en energiezuinigheid gaan hand in hand

Ventilation de la maison : efficacité et économies d’énergie

Vous seriez impressionné par la quantité d’humidité qui circule quotidiennement dans votre maison. Dans les habitations anciennes, les fentes et fissures favorisent une ventilation naturelle. Les nouvelles constructions et les habitations récentes sont tellement bien isolées que l’air vicié reste dans vos espaces de vie. Il est donc essentiel d’investir dans un bon système de ventilation

Pas d’isolation sans une ventilation adéquate

Pour de nombreux propriétaires, l’isolation figure parmi les rénovations prioritaires. N’oubliez pas que cela ne peut se faire sans ventilation adéquate dans votre habitation. La transpiration des humains et des animaux domestiques, l’humidité due à la cuisson, à la douche ou au bain, la fumée de tabac, les odeurs chimiques et l’air extérieur transportant de fines poussières et du pollen à l’intérieur sont autant d’éléments à l’origine d’un air intérieur malsain. Celui-ci peut provoquer maux de tête, fatigue, problèmes respiratoires, asthme ou toux. De plus, il peut également être responsable de l’apparition de moisissures et de mérules dans votre habitation.  

A éviter : la ventilation naturelle

Il nous arrive souvent d’ouvrir la fenêtre le matin ou après une longue douche. Structurellement, cela n’a aucun intérêt : l’air intérieur circule, mais n’est pas rafraîchi. De plus, vous laissez ainsi entrer l’air extérieur pollué, et l’effet rafraîchissant n’est que de courte durée. A côté de cela, vous entraînez une perte d’énergie : en hiver, vous laissez l’air froid entrer dans votre habitation et devez utiliser le chauffage pour compenser, tandis que l’air chaud pénètre rapidement dans votre habitation en été si vous ouvrez la fenêtre. C’est pourquoi les grilles d’aération et les fentes au bas des portes ne constituent pas un bon système de ventilation. 

Une bonne solution : la ventilation mécanique

La ventilation mécanique fonctionne jour et nuit, et assure un climat intérieur sain. Une application simple est la ventilation de type C : un ventilateur mécanique aspire de l’air extérieur filtré, tandis que l’air intérieur vicié est évacué de votre habitation par refoulement à travers des grilles. Le moteur qui génère la ventilation de votre habitation est très silencieux. Vous sentez ou entendez toutefois de temps à autre le courant d’air lorsque le vent est fort ou lors de grandes différences de température.

Une meilleure solution : la ventilation double flux

La ventilation de type D fonctionne avec deux moteurs : l’un aspire l’air, l’autre l’évacue. Vous profitez ainsi d’un climat intérieur sain et évitez les différences de pression incommodantes grâce à la présence d’un conduit d’arrivée et d’évacuation. Astuce : songez à ces installations lors de vos projets de construction ou de rénovation. 

La solution ultime : ventilation, chauffage et purificateur d’air

Pourquoi ne pas combiner votre système de ventilation à un purificateur d’air et un chauffage? Vous profitez ainsi d’un air pur à la température souhaitée et votre système de ventilation élimine l’humidité et l’air vicié. Un purificateur d’air fonctionne au moyen de plusieurs filtres et rafraîchit continuellement l’air présent. Une pompe à chaleur chauffe l’air entrant durant l’hiver et le refroidit en été, garantissant ainsi un climat intérieur idéal.