Les types de pompes à chaleur : quelles pompes à chaleur existe-t-il ?

Les types de pompes à chaleur:

Quelles pompes à chaleur existe-t-il ? 

Il existe quatre types de pompes à chaleur, qui puisent chacune leur énergie dans la nature afin de créer de la chaleur. La pompe à chaleur que vous choisissez dépend de vos préférences, de votre budget et de votre habitation. Voici un aperçu de tous les types de pompe à chaleur !

La pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau puise la chaleur dans l’air et l’amène via un circuit d’eau à l’intérieur de votre habitation. Vous pouvez utiliser cette chaleur pour votre eau chaude sanitaire ou votre chauffage central. Ce système peut en outre être utilisé en combinaison avec un chauffage au sol.

Une pompe à chaleur air-eau se choisit principalement pour équiper les maisons existantes d’un système énergétique respectueux de l’environnement. Lors d’une rénovation, il n’est pas toujours possible, en effet, d’installer une pompe à chaleur géothermique. Une pompe à chaleur qui puise la chaleur dans l’air extérieur représente donc une bonne solution, étant donné que ce système ne demande pas de modifications d’envergure, par exemple un forage dans le sol.

La pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur air-air puise la chaleur dans l’air extérieur et souffle celle-ci sous la forme d’air chaud, de manière à chauffer les pièces de la maison. En été, le processus de la pompe à chaleur air-air peut être inversé, de manière à ce que l’installation fonctionne comme un système à air conditionné.

Si vous souhaitez une pompe à chaleur air-air dans votre maison, vous pouvez choisir parmi différents modèles. Une pompe à chaleur murale, par exemple, peut s’intégrer à tous les intérieurs et est silencieuse. Vous pouvez également faire installer une pompe à chaleur air-air au sol. La pompe à chaleur est alors installée au sol, ou juste au-dessus, contre le mur. Enfin, vous pouvez opter pour une pompe à chaleur air-air sous la forme d’un modèle au plafond. C’est là une solution idéale pour qui souhaite un intérieur épuré, avec des appareils de chauffage invisibles, ou pour qui dispose de peu de place au sol.

La pompe à chaleur sol-eau

Une pompe à chaleur sol-eau utilise la chaleur présente dans le sous-sol. Lors de l’installation d’une pompe à chaleur sol-eau, vous pouvez choisir entre deux systèmes : un réseau de captation horizontal ou vertical. Si vous disposez de peu d’espace, mieux vaut vous tourner vers le système vertical. Il vous faut néanmoins tenir compte d’un coût d’investissement assez élevé, en raison de la profondeur du forage. Un réseau de captation horizontal, en revanche, s’installe à environ un mètre et demi de profondeur. Le forage est donc moins onéreux que dans le cas d’un réseau vertical. Cependant, vous devez disposer d’une surface au sol suffisante.

Pour un système rentable, vous devez tenir compte des facteurs suivants :

  • Le sol doit être adapté
  • Votre maison doit être bien isolée
  • Le système de chauffage doit être adéquat (un chauffage au sol est recommandé)

La pompe à chaleur eau-eau

Une pompe à chaleur eau-eau extrait la chaleur présente dans l’eau souterraine qui, même au cœur de l’hiver, atteint une température entre 7 et 12 °C. La température de l’eau souterraine reste en outre presque toujours constante. Pour pouvoir utiliser l’eau souterraine, il vous faut, d’une part, une pompe de profondeur, qui va pomper l’eau présente dans le sol, et, d’autre part, une fosse d’évacuation, pour récupérer l’eau souterraine utilisée.

Une pompe à chaleur eau-eau fournit le rendement le plus élevé de tous les systèmes de pompe à chaleur. En outre, l’eau est un médium avec une très haute capacité d’absorption et une bonne régénération. L’inconvénient du système de pompe à chaleur eau-eau, c’est qu’il faut forer deux fosses profondes, ce qui entraîne un coût d’investissement plus élevé.