Quelles sont les différentes sources d’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur n’est pas l’autre. Mieux vaut jeter un œil aux différentes sources de chaleur qu’exploitent ces systèmes malins avant de faire votre choix. En effet, toutes ces sources ne sont pas disponibles au fond de votre jardin et chacune d’entre elles correspond à un modèle de pompe particulier, avec ses propres avantages et inconvénients.

Pompe à chaleur air-air

Également appelée « pompe à chaleur aérothermique », la pompe à chaleur air-air capte la chaleur présente dans l’air extérieur. Ce système se compose de deux unités : une unité extérieure qui puise la chaleur de l’air et une unité interne chargée de diffuser l’air chaud dans l’habitation. Les pompes à chaleur air-air sont très prisées pour leur simplicité d’installation. Elles ne nécessitent pas de réel réseau de captage, ce qui en fait un modèle relativement bon marché. Autre atout : ce dispositif vous permet également de réduire la température dans votre habitation.

L’un des éventuels inconvénients de cette pompe à chaleur (et de tous les autres dispositifs repris dans cet article) est sa dépendance à l’électricité. Un petit moins auquel vous pourrez (partiellement) pallier en couplant votre appareil à des panneaux solaires. Ce modèle ne produira également pas suffisamment de chaleur pour garantir une température ambiante confortable aux logements mal ou peu isolés lorsque le mercure est au plus bas. Il vous faudra alors un chauffage d’appoint pour atteindre et maintenir une température agréable dans votre habitation. Une solution hybride qui fera votre bonheur si vous souhaitez vous doter d’une pompe à chaleur sans nécessairement vous séparer de votre système de chauffage traditionnel.

Notez qu’une pompe à chaleur air-air vous conviendra surtout si vous disposez toujours d’un système de chauffage électrique. Vous avez opté pour des radiateurs ou un chauffage par le sol ? Dans ce cas, dirigez-vous plutôt vers une pompe à chaleur air-eau.

Pompe à chaleur air-eau

À l’instar de la pompe à chaleur air-air, la pompe à chaleur air-eau puise la chaleur présente dans l’air extérieur, mais elle utilise ensuite cette énergie pour chauffer votre eau sanitaire ou celle de vos radiateurs. Cet autre modèle est lui aussi très apprécié des particuliers. S’il affiche un rendement plus élevé que son homologue air-air, il ne permettra pas non plus de maintenir une température ambiante confortable dans toutes les habitations en cas de très faibles températures (inférieures à 3 °C).

La pompe à chaleur air-eau se décline en deux modèles : le système split, c’est-à-dire avec une unité interne et une autre externe, ou monobloc. La première option exige de disposer de l’espace nécessaire dans votre habitation, tandis que sa variante monobloc se compose d’un seul élément installé en extérieur.

Pompe à chaleur eau-eau

Bien qu’elle présente un rendement élevé, il est peu probable que vous installiez un jour une pompe à chaleur eau-eau, également appelée pompe hydrothermique, au fond de votre jardin. Cet appareil capte la chaleur présente dans l’eau des nappes phréatiques à l’aide d’un puits absorbant et d’un puits de recharge. Non seulement l’installation de ces puits coûte cher (comptez près de 8 000 euros tout de même), mais elle est également soumise à une réglementation spécifique. Vous aurez donc besoin d’un permis, ce qui n’est pas simple si votre habitation est entourée d’un petit jardin ou de logements avoisinants. Ce modèle convient donc mieux à un usage industriel.

Pompe à chaleur géothermique

Comme son nom l’indique, la pompe à chaleur géothermique, ou plus communément la « pompe à chaleur sol-eau » puise la chaleur présente dans le sol. Ce modèle vous assure un rendement nettement plus élevé que celui des pompes à chaleur air-eau et air-air, mais à un prix moins abordable. Le montant précis que vous devrez débourser dépend du réseau de captage de votre choix. Si des capteurs verticaux occupent une surface réduite, leur installation nécessite des travaux de forage aussi profonds que coûteux (et exigeant souvent l’obtention d’un permis). Des capteurs horizontaux seront donc moins onéreux, bien que vous deviez disposer de l’espace nécessaire dans votre jardin. Petit bémol toutefois, le rendement d’un réseau de captage horizontal est plus faible que son équivalent horizontal.

Lisez aussi : Comment choisir la bonne pompe à chaleur ?

 

Quelles sont les différentes sources d’une pompe à chaleur ?

Recevez le magazine Chauffage et faites le bon choix !

Daikin vous aide à sélectionner le système de chauffage le plus adéquat en fonction de votre situation. Ce magazine vous offre de nombreuses idées inspirantes et quelques conseils indispensables pour bien choisir.

Au sujet de cet article

Publié le :

16 Février 2020

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés