Grey Day : un cri d'alarme en faveur de la chaleur verte

Grey Day 2019

Grey Day 2019

L'année dernière, la chaîne de télévision Canvas a lancé le concept du « Grey Day ». Cette expression n'a rien à avoir avec le temps maussade, mais concerne une autre triste nouvelle : il s'agit du jour où nous avons épuisé toutes les énergies renouvelables que nous produisons en Belgique au cours d'une année. Cette année, le Grey Day tombe dès le 4 février. Le reste de l'année, nous devons nous contenter de l'énergie produite à partir du nucléaire, du charbon ou du pétrole. Il est donc grand temps de regarder les choses en face : il faut privilégier les énergies respectueuses de l'environnement et réduire les carburants fossiles. Et le consommateur peut agir à son niveau. Optez par exemple pour une pompe à chaleur économe en énergie ou pour un chauffe-eau solaire.

Le Grey Day tombe trop tôt

Cette année, le « Grey Day » aurait dû tomber le 6 février, mais il s'est produit deux jours plus tôt que prévu. À ce rythme, la Belgique n'atteindra jamais les objectifs climatiques fixés par l'Europe à l'horizon 2020. Pire, nous régressons au lieu de progresser. L'année dernière, nous avons gagné quatre jours contre deux cette année. La Belgique fait de son mieux, mais les progrès sont beaucoup trop lents. D'après les prévisions, il nous faudra encore 230 ans pour que notre pays fonctionne à 100 % aux énergies vertes.

Miser sur la « chaleur verte »

Cette évolution extrêmement laborieuse a de quoi surprendre, car notre pays a fortement misé sur l'énergie durable ces dernières années. Des éoliennes ont été installées en masse et les panneaux solaires ont produit plus d'électricité verte. Nous avons donc assisté à ce que l'on appelle une accélération verte, mais en vain. Il faut admettre cependant qu'il n'est pas toujours facile pour la Belgique de produire de l'énergie renouvelable. Nous ne sommes pas le pays le plus ensoleillé et nous avons un espace limité pour installer des éoliennes. Mais cela ne doit pas être une excuse. Les raisons qui expliquent la lenteur des progrès sont à rechercher ailleurs pour l'essentiel : nous nous concentrons presque exclusivement sur l'énergie, sans tenir compte de la « chaleur verte ».

Une pompe à chaleur peut être utile

Les pouvoirs publics peuvent produire cette chaleur verte grâce à la combustion de la biomasse, mais le consommateur peut également apporter sa pierre à l'édifice en utilisant une pompe à chaleur. Une pompe à chaleur utilise de manière efficace l'énergie thermique générée par une source de chaleur naturelle (terre, eau ou air). Cette énergie est ensuite transmise au système d'émission de chaleur dans l'appareil. Les pouvoirs publics visent désormais l'installation de 6 400 pompes à chaleur par an en moyenne. Ces appareils sont prometteurs, notamment en raison de leurs faibles émissions de CO2. Les primes pour les pompes à chaleur ont en outre été simplifiées et relevées l'année dernière.

Les chauffe-eau solaires aussi peuvent aider

Comme les pompes à chaleur, les chauffe-eau solaires constituent une autre solution respectueuse de l'environnement. Cette source d'énergie présente un faible prix d'achat et un rendement très élevé. L'appareil réduira fortement votre facture d'énergie et fonctionnera avec encore plus d'efficacité que les cellules photovoltaïques. Les chauffe-eau solaires sont également soutenus par les pouvoirs publics qui prévoient l'installation de 9 500 appareils par an en moyenne. Pour concrétiser cette ambition, vous recevez, pour toute rénovation, une prime de votre gestionnaire de réseau sous la forme d'un taux de TVA réduit à 6 % au lieu de 21 % si votre habitation a plus de dix ans. Voilà donc un coup de pouce des pouvoirs publics.

Les pompes à chaleur et les chauffe-eau solaires ont un impact positif sur l'environnement et peuvent nous aider à atteindre les objectifs climatiques. Il est donc grand temps que la Belgique joue la carte de l'énergie thermique verte en plus de l'éolien et du solaire. Si nous joignons tous nos efforts, nous pourrons déjà repousser ce « Grey Day » de quelques jours l'année prochaine. Et qui sait ? Nous ferons peut-être un grand pas en avant et atteindrons la date prévue du 10 février.

Au sujet de cet article

Publié le :

5 février 2019

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés