Comment réduire la consommation d’électricité de se pompe à chaleur ?

Installation d’une pompe à chaleur : 5 questions fréquentes

Téléchargez notre magazine chauffage

Vous envisagez d’installer une pompe à chaleur ? Quelle bonne idée ! Une pompe de ce type est une alternative durable aux installations de chauffage classiques consommant de l’énergie fossile, sans compter qu’elle offre un grand confort thermique et se révèle particulièrement économe. Pour fonctionner, une pompe à chaleur a toutefois besoin d’électricité. Mais pas de panique ! Grâce à nos conseils, vous réduirez cette consommation électrique au minimum et optimiserez le rendement de votre pompe.

¼ d’électricité, ¾ d’énergie gratuite

Une pompe à chaleur a besoin d’électricité pour fonctionner, et notamment pour actionner son compresseur, le véritable cœur de son circuit. La bonne nouvelle ? Une pompe à chaleur puise aussi une grande part de son énergie gratuitement dans la nature. Selon le type de pompe, cette énergie naturelle est puisée dans l’air environnant, le sol extérieur ou l’eau des nappes phréatiques en vue de chauffer l’habitation ou produire de l’eau chaude sanitaire.

On estime qu’une pompe à chaleur puise environ trois quarts de son énergie dans la nature et que le quart restant est consommé en électricité. Néanmoins, gérer intelligemment sa pompe permet d’en réduire la consommation électrique de manière non négligeable.

5 conseils pour limiter votre consommation électrique

1. Réduisez la température de votre eau de chauffage

De nombreuses personnes règlent encore la température de leur eau de chauffage à un niveau bien trop élevé. L’idéal est de programmer une température maximale de 40 °C, une température supérieure ne présentant aucun avantage supplémentaire pour votre confort. Les émetteurs de chaleur tels que les planchers chauffants, les radiateurs ou les ventilo-convecteurs fonctionnent en outre à de basses températures et ne nécessitent pas une eau à température élevée.

2. Maintenez la température à valeur constante

Les pompes à chaleur consomment moins d’électricité lorsque la température programmée reste constante. Ne baissez donc pas cette température chaque fois que vous quittez la maison, au risque de gaspiller de l’énergie plutôt que d’en économiser. Vous souhaitez réduire votre consommation énergétique pour une période courte et bien déterminée ? Baissez alors la température de votre pompe d’un degré maximum.

3. Un entretien régulier

Un entretien régulier de sa chaudière au mazout ou au gaz est imposé par la loi, mais aucune obligation de la sorte n’existe pour les pompes à chaleur. Nous vous conseillons néanmoins de faire contrôler l’état de votre pompe à chaleur à heure et à temps. Pourquoi ? Car une pompe bien entretenue offre de meilleures performances et consomme donc moins d’électricité. N’hésitez pas à contacter un installateur de pompes de votre région pour établir un contrat d’entretien.

4. Faites installer des panneaux photovoltaïques

Combiner votre pompe à chaleur à des panneaux photovoltaïques vous permettra de produire vous-même une partie (ou l’intégralité !) de l’énergie électrique nécessaire à votre pompe à chaleur. Vous économiserez ainsi de précieux euros, mais réduirez également votre empreinte écologique.

5. Contrôlez votre consommation électrique

Pour terminer, la meilleure façon de réaliser des économies d’énergie et de suivre de près votre consommation électrique. La majorité des fournisseurs d’électricité fournissent à ce propos des outils pratiques, tels qu’une application ou un site Web spécifique. Contrôler la consommation de votre pompe vous permettra de détecter immédiatement les irrégularités et d’intervenir avant que votre facture batte des records.

Au sujet de cet article

Publié le :

12 Janvier 2020

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés