De l’énergie gratuite pour le chauffage ? C’est possible !

Installation d’une pompe à chaleur : 5 questions fréquentes

Téléchargez notre magazine chauffage

Le chauffage du logement représente un coût très élevé pour de nombreux ménages, qui dépensent une grande part de leur budget mensuel en mazout ou en gaz. Il existe pourtant des alternatives plus que sérieuses à ces combustibles fossiles. Certains systèmes de chauffage utilisent même de l’énergie gratuite. Une pompe à chaleur, par exemple, tire son énergie de l’air extérieur, du sol ou des eaux souterraines. Comment ? Lisez notre article pour en savoir plus.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur est un système confortable et durable, qui utilise la chaleur présente dans l’environnement pour chauffer les pièces de votre maison, ainsi que votre eau sanitaire. En été, vous pouvez même l’utiliser pour la climatisation.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur repose sur la technologie de la compression — un peu comme un réfrigérateur. Le réfrigérateur absorbe la chaleur des aliments et la libère, ensuite, dans l’environnement. La pompe à chaleur puise — en fonction du type — la chaleur nécessaire dans l’air extérieur, dans le sol ou dans les eaux souterraines. L’énergie thermique extraite par le système est transportée par un fluide frigorigène. Ce liquide atteint son point d’ébullition à très basse température et s’évapore donc très rapidement. La vapeur ainsi créée est, ensuite, comprimée par un compresseur afin d’atteindre une température supérieure à l’eau ou à l’air présent dans l’installation de chauffage central de l’habitation. Puis, la vapeur passe dans un condenseur, où elle transmet sa chaleur à l’installation de chauffage. Enfin, un détendeur réduit la pression, ce qui a pour effet de refroidir et de condenser la vapeur. La boucle est alors bouclée et le cycle peut recommencer.

De l’énergie gratuite, même en hiver

Peut-être vous semble-t-il étrange qu’un système qui tire sa chaleur de l’environnement fonctionne aussi en hiver. Et pourtant, une pompe à chaleur conserve toute sa puissance par temps froid ! Même quand le mercure plonge sous zéro, l’air extérieur, le sol et les eaux souterraines contiennent toujours suffisamment d’énergie. L’air peut vous sembler très froid à -10 °C, par exemple, mais cela reste relativement chaud comparé à la température du fluide frigorigène qui circule dans la pompe à chaleur. Ainsi, l’air transmettra facilement son énergie thermique au fluide dès qu’il entre en contact avec ce médium.

Le rendement d’une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur puise l’énergie disponible gratuitement dans la nature, mais fonctionne elle-même à l’électricité. Si vous prévoyez d’installer une pompe à chaleur, mieux vaut donc réfléchir à son rendement. On peut définir le rendement d’une pompe à chaleur comme la différence entre la chaleur générée par la pompe et l’énergie (l’électricité) nécessaire pour faire fonctionner cette dernière.

Or, en couplant votre pompe à chaleur à des panneaux solaires, vous pourrez produire vous-même une partie de l’électricité requise et, ainsi, augmenter considérablement le rendement de votre système.

Vous avez des questions sur les panneaux solaires ?

Au sujet de cet article

Publié le :

2 Décembre 2019

 

Categorie:

Chauffer

Articles apparentés